Besoin d'être rappelé

Guide pratique du CCAS et du CIAS

 

Guide pratique du CCAS et du CIAS

Renforcer au quotidien votre action sociale de proximité avec les aides légales et facultatives, l'analyse des besoins sociaux et des évolutions locales

545 € TTC *
* Tarif moyen pour 1 an d'abonnement
REF : WKT331DUO

Faire une recherche dans cette publication :

Des écueils à la pérennisation

I - Une démarche progressive à construire dans le temps

La plupart des CCAS qui ont une ABS bien structurée ont construit leur démarche dans la durée. Il a souvent fallu plusieurs années ainsi que des tâtonnements, voire des échecs provisoires, pour bâtir un socle solide et durable. Celui-ci a pu alors se développer et aboutir à des démarches partenariales et participatives avec les partenaires, les différents acteurs du territoire, la population.

Les principales causes d'échec

Elles sont multiples :

  1. L'utilisation des consultants pour une ABS « clé en main ». Il ne s'agit pas de décrier l'action des consultants dans ce domaine mais il paraît essentiel que le CCAS conserve la maîtrise de cette démarche s'il souhaite la pérenniser. En effet, on constate souvent que ce type d'intervention ne permet pas au CCAS de procéder lui-même à la mise à jour des données l'année suivante, ni de reprendre la méthodologie utilisée par le consultant. On se retrouve donc « à la case départ », avec un diagnostic certes intéressant et qui a pu déboucher sur des actions, mais qui va devenir rapidement obsolète et à renouveler.

  2. L'absence de « portage » au niveau politique. Les élus perçoivent souvent l'ABS du côté négatif : la mise en lumière des besoins non pourvus. La crainte est également que cette démarche ne soit génératrice de dépenses supplémentaires à charge du CCAS. Il importe de prendre en compte le contexte global et de partir de ce qui existe, des bonnes volontés comme des freins. Il est intéressant de réfléchir et de formaliser des étapes progressives qui permettront dans un premier temps de rassurer et de « donner à voir ». Le choix de thématiques est alors tout à fait stratégique car il peut permettre de positionner le CCAS comme coordinateur de l'action sociale (par exemple pour une thématique qui n'est pas uniquement de sa compétence) et non pas porteur solitaire des réponses.

  3. Une démarche portée uniquement par le CCAS. L'absence de participation des partenaires à l'ABS fait reposer la démarche uniquement sur les épaules du CCAS. Il est alors tout à fait possible qu'un partenaire institutionnel refuse de « prendre sa part » dans les besoins identifiés dans la mesure où l'interprétation et l'analyse n'engagent que le CCAS et peuvent être contestées.

Les facteurs favorables à l'inscription dans la durée

Ils sont multiples :

  1. L'engagement d'une démarche partenariale dès l'origine. Mobiliser les acteurs, les partenaires et les fédérer est un bon moyen d'asseoir la démarche. Si le...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

CCAS et CIAS

Renforcer au quotidien votre action sociale de proximité avec les aides légales et facultatives, l'analyse des besoins sociaux et des évolutions locales


Essai 15 jours