Le gouvernement a créé une plateforme pour le partage des données publiques

Administration

Si elles le souhaitent, les collectivités locales peuvent rejoindre les administrations centrales et établissements publics, en publiant leurs données sur « Étalab ».

Partager les données publiques non confidentielles, afin qu’elles puissent être réutilisées par tous, gratuitement, permettra de créer de nouveaux services aux citoyens. Selon la Commission européenne, les avantages économiques globaux, liés à une plus grande ouverture des données publiques, pourraient représenter 40 milliards d’euros chaque année pour l’Union européenne (UE-27).

Comme les États-Unis ou la Grande-Bretagne, la France a choisi de partager ces informations sur une plateforme dédiée, « Étalab ». Ouvert début décembre par la mission gouvernementale du même nom, ce site propose déjà 352 000 jeux de données publiques, produites par 90 contributeurs : administrations centrales des ministères, établissements publics et autorités administratives indépendantes (SNCF, Arcep, CSA…), et quatre premières communes (Longjumeau, Coulommiers et Saint-Quentin).

Grâce à ces données, les réutilisateurs pourront créer des applications innovantes. Ils trouveront notamment sur data.gouv.fr le fichier contenant l’intégralité des accidents corporels de circulation survenus entre 2005 et 2010, le lieu précis où ils se sont produits, leur nature et leur gravité. Ainsi, une nouvelle application, identifiant les secteurs à risque, pourrait alerter les conducteurs à la vigilance, à l’approche de ces zones.

La publication des historiques de mesure de la qualité environnementale (eau, air et polluants industriels) aiderait à élaborer des cartes interactives pour suivre l’évolution de la pollution, ou encore permettrait d’alimenter le débat public sur le développement durable. La diffusion des sommes figurant au budget de l’État (réparties par missions, programmes…) permettrait de comparer les dépenses et d’éclairer le débat sur les finances publiques.

Dès le mois de janvier 2012, « Étalab » présentera un programme de soutien à l’innovation qui s’appuie sur la réutilisation des données publiques, « Data connexions ».

Les collectivités qui le souhaitent sont invitées à publier leurs données sur data.gouv.fr.

Marie Gasnier

Posté le 29/12/11 par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum