Le télétravail, pour accroître l’attractivité des territoires

Administration

Les collectivités peuvent aider le développement des télécentres et rendre ainsi leur territoire plus attractif pour les entreprises et pour les salariés. Avantage : doper l’économie locale.

La région Île-de-France soutient la création de nouveaux lieux de travail, les « tiers-lieux ». Ce terme désigne les espaces de travail détachés géographiquement des locaux de l’entreprise et du domicile. Il regroupe les télécentres, partagés entre plusieurs entreprises, où les salariés peuvent se rendre quelques heures ou quelques jours par semaine, et les espaces de « coworking », où indépendants et télétravailleurs louent un bureau pour une durée déterminée, mais aussi les cafés wifi, les médiathèques….

Cette nouvelle façon de travailler, rendue possible par les nouvelles technologies, devrait se développer dans les prochaines années, au bénéfice des salariés, dont 27 % déplorent arriver régulièrement en retard à cause des transports. Les tiers-lieux leur offrent une meilleure qualité de vie et de conditions de travail moins stressantes et leur permettent d’échanger avec d’autres personnes, ce qui peut être un facteur de créativité croisée.

L’entreprise, à qui le télétravail permet de réduire la surface de ses bureaux, gagne en productivité et limite l’absentéisme. Quant aux collectivités, elles peuvent y trouver un moyen de rendre leur territoire plus attractif pour les entreprises et pour les télétravailleurs.

L’économie locale peut ainsi se développer, et le trafic routier gagner en fluidité. C’est pourquoi, début 2012, la Seine-et-Marne, dont un tiers des habitants salariés travaillent hors du département, s’est lancée dans la création d’un réseau de télécentres. Toutefois, pour encourager le télétravail sur un territoire, il faut naturellement que le très haut débit y soit disponible.
 

Île-de-France : un appel à projets s’ouvre le 17 décembre

Le 7 novembre, au cours d’un colloque organisé par son agence numérique La Fonderie, le conseil régional d’Île-de-France a annoncé l’ouverture d’un appel à projets le 17 décembre. Communes, intercommunalités et associations pourront déposer un dossier de candidature jusqu’au 22 mars. Les résultats de la consultation seront connus en juillet 2013.

Un premier appel à projets « Télécentres et espaces de coworking », lancé début 2012 par le conseil régional, financera quatorze initiatives. Les porteurs de projet se partageront 830 000 euros, destinés à couvrir les investissements (à hauteur de 50 % maximum, limités à 250 000 euros).

La région cherche ainsi à faire émerger des solutions pour améliorer les conditions de travail et mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle, réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements entre le domicile et le lieu de travail (et limiter ainsi les impacts sanitaires de la pollution dans les centres urbains), et favoriser de nouveaux modèles de management.

Marie Gasnier

Pour en savoir plus :

Contact : aap-teletravail-2012@artesi-idf.com

Posté le 26/11/12 par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum