Les formulaires de déclaration de candidature rafraîchis

Commande publique

La direction des affaires juridiques (DAJ) de Bercy vient de publier la nouvelle version des formulaires de présentation des candidatures à un marché public.

Quatre fiches DC (pour déclaration du candidat), identifiables à leur couleur bleue, sont téléchargeables sur le site internet de la DAJ depuis quelques jours. Leur mise à jour fait suite à la consultation organisée auprès des professionnels l’été dernier.

Le formulaire DC1 relatif à la lettre de candidature sert à identifier le candidat et contient toutes les attestations. La déclaration du candidat (DC2) détaille l’identité du soumissionnaire, sa situation financière et tous les renseignements permettant la vérification de ses capacités professionnelles, techniques et financière par l’acheteur public. Le DC3 correspond à l’acte d’engagement et le DC4 concerne la déclaration de sous-traitance.
Les acheteurs publics et les opérateurs économiques peuvent dès à présent les utiliser comme modèle pour toute procédure de marché ou d’accord-cadre.

Les anciens formulaires DC6 (lutte contre le travail dissimulé), DC7 (certificats), DC11 (précision de l’offre) et DC12 (mise au point) devraient pour leur part être rattachés à d’autres séries de nouveaux formulaires liés à l’ouverture des plis et à la notification, eux aussi en passe d’être publiés : formulaires OUV (pour ouverture des plis) et NOTI (pour notification des marchés). Quant aux formulaires d’exécution des marchés (EXE), la DAJ a annoncé le lancement mi-novembre d’une nouvelle consultation.

Alice Guiton

Source Internet :

Que vous ayez ponctuellement besoin de valider un point réglementaire par un écrit, ou que vous souhaitiez pouvoir disposer d’une assistance juridique régulière, vous trouverez la formule qui vous convient.

Découvrir

L'analyse des spécialistes

  • Réforme territoriale : allons-nous vers la disparition des communes ? Administration

    Réforme territoriale : allons-nous vers la disparition des communes ?

    30/06/15

    Suite à la réécriture par le Sénat du projet de loi NOTRe sur les compétences des collectivités, le 2 juin dernier, doit-on toujours craindre à terme une disparition des communes ? Quel avenir pour les communes dans le cadre du projet de loi NOTRe  ? Donatien de Bailliencourt, Avocat Counsel au sein du cabinet Granrut, nous éclaire.

  • Projet urbain partenarial : ce que la loi Alur a changé Urbanisme

    Le projet urbain partenarial : ce que la loi Alur a changé

    29/06/15

    Le projet urbain partenarial (PUP) a été conçu comme un mécanisme contractuel et facultatif de préfinancement d'équipements publics nécessaires à une opération de construction ou d'aménagement. Avec la loi Alur, le dispositif connaît une profonde évolution puisque la conclusion d'un PUP peut devenir obligatoire.

  • La suppression du COS Urbanisme

    L’étrange suppression du COS : une arme émoussée,… à double tranchant !

    11/06/15

    La suppression du COS, par la loi du 24 mars 2014 dite « ALUR », a été voulue comme une "arme" affutée pour libérer la densité urbaine. Certains élus s'en inquiètent. À tort, car cette « arme » est en fait bien émoussée. Pire, elle est à double tranchant, car elle supprime paradoxalement un outil de densification, que le législateur recherchait !

  • Tous les articles juridiques