Les syndicats de fonctionnaires veulent que le gouvernement renonce au jour de carence

Dialogue social
Les syndicats de la Fonction publique ont demandé jeudi au gouvernement de renoncer à instaurer une journée de carence pour les fonctionnaires lors d’un arrêt maladie, arguant que cette disposition était une « atteinte au statut » qui « pénaliserait durement les agents ».

Dans un communiqué commun, les syndicats de la Fonction publique (CFDT, CFTC, CGC, FO, FSU, Solidaires et Unsa) notent que « le gouvernement a soumis au vote des parlementaires l’instauration d’un jour de carence dans la Fonction publique et envisagerait d’en ajouter un deuxième ».

« Au prétexte d’une équité qui n’est appelée que lorsque qu’il s’agit de taxer toujours plus les salariés, le gouvernement cherche à opposer salariés du privé et agents de la Fonction publique », disent-ils, relevant que, dans le privé, les jours de carence peuvent être pris en charge par l’employeur.

Pour les syndicats, qui « demandent le retrait de ces mesures », il s’agit « bien d’une nouvelle atteinte au statut des fonctionnaires ». En cas d’arrêt maladie, les salariés du privé percevaient jusqu’à présent des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale après un délai de carence de trois jours, tandis que les fonctionnaires étaient indemnisés dès le premier jour d’arrêt.

Le gouvernement a annoncé la semaine dernière, dans un souci d’économies budgétaires, l’instauration d’un jour de carence dans le public, et d’un quatrième dans le privé. Le Premier ministre François Fillon s’est dit depuis prêt à renoncer à ce jour supplémentaire dans le privé, à condition que soit trouvée une autre mesure permettant la même économie.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Que vous ayez ponctuellement besoin de valider un point réglementaire par un écrit, ou que vous souhaitiez pouvoir disposer d’une assistance juridique régulière, vous trouverez la formule qui vous convient.

Découvrir

L'analyse des spécialistes

  • Le volet urbanisme du projet de loi Macron en discussion en première lecture devant le Sénat Urbanisme

    Le volet urbanisme du projet de loi Macron en discussion en première lecture devant le Sénat

    16/04/15

    Le projet de loi adopté par l'Assemblée nationale en 1re lecture en application de l'article 49-3 de la Constitution a été modifié sur certains points le 25 mars dernier par la Commission spéciale du Sénat en vue de l'examen en séance publique dudit texte.

  • Adoption de la loi sur le nouveau régime des communes nouvelles Intercommunalité

    Adoption de la loi sur le nouveau régime des communes nouvelles

    15/04/15

    La loi relative à l’amélioration du régime de la commune nouvelle, pour des communes fortes et vivantes, a été publiée le 17 mars 2015 au Journal officiel. Néda Armbruster revient pour Weka sur les changements apportés par le texte.

  • À Toulouse, un kit de survie pour des élus perdus dans la jungle des textes Élus

    Statut de l’élu : adoption de la loi visant à améliorer l’exercice des mandats locaux

    13/04/15

    La loi n° 2015-366 du 31 mars 2015 visant à faciliter l'exercice, par les élus locaux, de leur mandat a été publiée au JORF n° 0077 du 1er avril 2015. Retour sur les principales dispositions du texte.

  • Tous les articles juridiques