Enquête : trop de bruit dans les lycées franciliens

Éducation

La région Île-de-France publie les résultats d’une grande campagne sur le bruit, dans les lycées, à laquelle plus de 2 000 élèves et près de 400 adultes ont participé.

Il apparaît que « élèves comme adultes sont exposés à des niveaux sonores en moyenne très importants au cours de leur journée au lycée ».

Selon l’enquête Bruitparif, un élève sur deux et plus du quart des adultes (27 %) sont soumis à des doses de bruit moyennes supérieures à 80 dB(A) dans le cadre quotidien de leur présence dans les établissements, ce qui excède le seuil minimal d’action pour prévenir les risques auditifs fixés par la réglementation bruit au travail.

Concernant les locaux, il ressort qu’une salle de classe sur trois est impropre à l’enseignement en terme acoustique. Ce sont les réfectoires qui obtiennent la palme des locaux les plus défaillants en ce domaine et les locaux administratifs, celle de la meilleure qualité acoustique.

Situation bloquée ? Pas pour le conseil régional d’Île-de-France qui fait des propositions : faux plafonds, bacs métalliques perforés et isolés, et pièges à sons notamment. La région a dépensé 390 000 euros en 2009 pour améliorer l’acoustique des lycées.

Pour en savoir plus :

Téléchargez le document au format pdf Résultats de la campagne de sensibilisation au bruit menée dans 20 lycées

Posté le 04/01/10 par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum