Le gestionnaire d’EPLE devient adjoint gestionnaire au chef d’établissement

Éducation

Un projet de décret, portant sur l’organisation et le fonctionnement des EPLE et discuté au comité technique paritaire ministériel du 4 novembre, fait évoluer le rôle du gestionnaire dans les EPLE. Il seconderait, désormais, le chef d’établissement dans ses fonctions de gestion matérielle, financière et administrative.

Ce projet de décret, qui devrait être examiné prochainement en conseil d’État, consacre officiellement le gestionnaire membre à part entière de l’équipe de direction de l’EPLE. Le rapport au Premier ministre précise qu’ « en cas d’empêchement du chef d’établissement, l’adjoint gestionnaire peut être désigné par l’autorité académique ordonnateur suppléant, sous réserve qu’il ne détienne pas la qualité d’agent comptable ».

Dans un communiqué de presse du 4 novembre, le syndicat A&I-Unsa approuve cette mesure qui a recueilli un vote favorable de sa fédération, l’Unsa-Éducation, lors du comité technique paritaire ministériel : « Cette reconnaissance exigée depuis (de trop) nombreuses années codifie réglementairement une réalité de terrain, au sein de l’équipe de direction inscrite aussi pour la première fois dans le Code de l’Éducation. Ainsi le gestionnaire participe de plein droit dans le cadre de ses compétences au pilotage de l’EPLE. »

Posté le 08/11/10 par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum