Violences scolaires très précoces au Royaume-Uni

Éducation

Les écoles britanniques excluent chaque jour 14 élèves de 3 à 5 ans pour des violences envers des camarades ou des enseignants.

Les statistiques officielles montrent que plus de 2 600 élèves de la tranche d’âge  3 – 5 ans ont fait l’objet d’une exclusion pour des faits de violence en 2008, soit une augmentation de 6 % par rapport à l’année précédente. Les deux tiers des faits ont eu lieu à l’encontre d’adultes. 30 des enfants concernés avaient seulement 3 ans, 830 avaient 4 ans, et 1 750 autres cinq ans. 30 enfants ont été exclus pour « mauvaise conduite sexuelle ». Par ailleurs, 390 enfants âgés au maximum de 11 ans ont été exclus pour des faits de racisme.

D’après une enquête de l’Association of Teachers and Lecturers, 75 % des enseignants du primaire pensent que les élèves deviennent agressifs de plus en plus jeunes, et 55 % considèrent que les comportements se sont nettement dégradés durant les cinq dernières années.

Iain Wright, ministre de l’Éducation britannique, soulignant que la majorité des écoles n’excluaient aucun élève, a toutefois reconnu qu’il y avait « un problème croissant avec le comportement des élèves les plus jeunes, qui rend la vie impossible aux enseignants ». Il a ajouté qu’il « allait donner aux chefs d’établissement et aux enseignants de nouveaux et solides pouvoirs disciplinaires pour maintenir l’ordre ». Il est prévu également des contrats, signés entre les établissements et les parents, pour s’assurer que ces derniers prennent sérieusement leurs responsabilités.

Posté le 01/02/10 par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum