Les collectivités ne sont "pas à l'abri" d'efforts d'économies supplémentaires

Fonction publique

La ministre déléguée à la Décentralisation, Anne-Marie Escoffier, a indiqué jeudi 27 février que les collectivités locales n’étaient « pas à l’abri » d’efforts supplémentaires d’économies en 2014 et 2015.

Les collectivités locales verront déjà en 2014 et 2015 les dotations de l’État baisser d’1,5 milliard d’euros par an. Cette réduction, ce sont « aujourd’hui les conditions dans lesquelles nous travaillons même si nous ne sommes pas à l’abri d’un travail complémentaire pour réviser, s’il le fallait, les conditions dans lesquelles un effort est demandé aux collectivités locales », a déclaré à la presse Mme Escoffier à l’issue d’une réunion à Matignon, présidée par Jean-Marc Ayrault, avec l’Association des Maires de France (AMF).

La Cour des comptes avait passé à la loupe en octobre les dépenses des collectivités locales et recommandé leur « freinage » dans son premier rapport annuel consacré aux finances publiques locales. Il y a cependant « un équilibre à trouver » entre les préconisations de la Cour des comptes et les efforts à demander aux collectivités, a prévenu jeudi 27 février Mme Escoffier.

Le numéro 2 de l’AMF, André Laignel, a pour sa part mis en garde contre d’éventuelles nouvelles économies demandées aux communes. « Ces efforts sont très durs à assumer sur le terrain, ils peuvent entraîner des reculs pour nos concitoyens en termes de services à la population et d’investissements », a prévenu M. Laignel, président du Comité des finances locales et maire PS d’Issoudun (Indre).

Le maire (UDI) de Nancy, André Rossinot, a quant à lui réclamé, à l’issue de cette réunion, un « débat parlementaire » après les élections municipales pour aborder cette question des économies et ne pas faire des collectivités les « boucs émissaires ».
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Prévention des inondations : les EPCI en première ligne Développement durable

    Prévention des inondations : les EPCI en première ligne

    30/06/17
    L'arrêté du 7 avril 2017 détaillant le plan de l'étude de dangers des digues (EDD) et autres ouvrages aménagés en vue de prévenir les inondations et submersions, sous la responsabilité des communes ou EPCI disposant de la compétence Gemapi, entre en vigueur le 1er juillet 2017. Olivier Laffitte du cabinet Taylor Wessing revient en détail sur les modalités réglementaires précisées par cet arrêté.
  • Simplification du droit de l'urbanisme : publication de l'arrêté du 30 mars 2017 Urbanisme

    Simplification du droit de l’urbanisme : publication de l’arrêté du 30 mars 2017

    29/05/17
    L’arrêté du 30 mars 2017 relatif au certificat d'urbanisme, au permis de construire et aux autorisations d'urbanisme et modifiant le Code de l'urbanisme, publié au Journal officiel du 13 avril 2017, entrera en vigueur le 1er juillet 2017.
  • Qu’en est-il du report du congé annuel payé non pris du fait de la maladie ? Fonction publique

    Qu’en est-il du report du congé annuel payé non pris du fait de la maladie ?

    24/05/17
    Si le droit de l’Union européenne est souvent perçu comme étant insuffisamment protecteur des droits des salariés, celui-ci apporte toutefois une garantie supplémentaire aux travailleurs en leur ouvrant le droit de reporter leur congé annuel payé non pris en raison d’un arrêt maladie.
  • Tous les articles juridiques