Le FIPHFP et la CNFPT signent une convention de partenariat pour favoriser la formation des agents territoriaux en situation de handicap

Handicap

François Deluga, président du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et Didier Fontana, président du Comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) ont signé mardi 22 février un accord consacrant 6 772 500 d’euros sur 3 ans pour mettre en œuvre et financer un vaste plan de formation en faveur des agents territoriaux en situation de handicap.

82 000 agents en situation de handicap travaillent dans la fonction publique territoriale. Le programme d’actions conclu entre le CNFPT et la FIPHFP étend les axes de la première convention-cadre signée le 28 novembre 2007 entre les deux organismes dans toute une série de domaines. Ce nouvel accord entend en effet favoriser l’accès aux formations du CNFPT des agents territoriaux en situation de handicap ainsi que des personnels non territoriaux (des maisons départementales des personnes handicapées, demandeurs d’emploi en situation de handicap…), ainsi que la formation et l’information des agents territoriaux en relation avec des personnes handicapées.

Pour répondre à cet objectif, différentes actions prioritaires ont été identifiées parmi lesquelles : la mise en œuvre d’une offre de formation spécifique au handicap, la prise en charge financière des inscriptions aux formations du CNFPT pour des agents des fonctions publiques hospitalière et de l’État, la mise en accessibilité des bâtiments du CNFPT accueillant des stagiaires en formation. Des supports d’information à destination des agents susceptibles d’être en relation avec des travailleurs en situation de handicap seront également élaborés.

L'analyse des spécialistes

  • Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale Urbanisme

    Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale

    18/10/17
    Le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1058 du 3 août 2016, relative à la modification des règles applicables à l’évaluation environnementale des projets, plans et programmes, et n° 2016-1060 du 3 août 2016, portant réforme des procédures destinées à assurer l’information et la participation du public à l’élaboration de certaines décisions susceptibles d’avoir une incidence sur l’environnement, a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 18 juillet 2017. Elles viennent d’être modifiées au Sénat et une commission mixte paritaire doit se réunir prochainement pour trouver un consensus sur la réduction du texte.
  • La présence d'une croix sur le portail d'un cimetière communal est-elle une atteinte au principe de laïcité ? Funéraire

    La présence d’une croix sur le portail d’un cimetière communal est-elle une atteinte au principe de laïcité ?

    28/09/17
    Le tribunal administratif de Poitiers a été saisi par un administré d’un recours en annulation dirigé contre la décision d’un maire de rejeter sa demande tendant à ce que la croix ornant le portail du cimetière communal soit déposée.
  • Prévention des inondations : les EPCI en première ligne Développement durable

    Prévention des inondations : les EPCI en première ligne

    30/06/17
    L'arrêté du 7 avril 2017 détaillant le plan de l'étude de dangers des digues (EDD) et autres ouvrages aménagés en vue de prévenir les inondations et submersions, sous la responsabilité des communes ou EPCI disposant de la compétence Gemapi, entre en vigueur le 1er juillet 2017. Olivier Laffitte du cabinet Taylor Wessing revient en détail sur les modalités réglementaires précisées par cet arrêté.
  • Tous les articles juridiques