Autisme à l’âge adulte : l’ANESM et la HAS organisent une consultation publique

Personnes handicapées

Les deux institutions veulent recueillir l’avis des acteurs concernés par l’accompagnent des adultes autistes pour élaborer leurs recommandations de bonnes pratiques.

L’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) et la Haute Autorité de santé (HAS) invitent tous les organismes, associations ou institutions impliqués dans l’accompagnement et le suivi des adultes autistes à participer à une consultation publique.

Jusqu’au 31 juillet, ils peuvent donner leur avis sur une version préliminaire des recommandations de bonnes pratiques en cours d’élaboration.

Depuis 2011, les deux institutions collaborent pour favoriser l’adoption de meilleures pratiques en France, du diagnostic de l’autisme à la mise en place d’interventions adaptées à toutes les personnes et à tous les âges.

Dans le cadre du Plan autisme 2013-2017, elles préparent actuellement des recommandations de bonnes pratiques sur les interventions et le parcours de vie de l’adulte ayant un trouble du spectre de l’autisme.

L’objectif de ces recommandations est « d’améliorer la qualité des interventions tant sanitaires que médico-sociales auprès des adultes autistes pour favoriser une plus grande inclusion sociale et in fine une meilleure qualité de vie », précisent l’ANESM et la HAS. Pour ce faire, les deux institutions ont réuni différents groupes de travail, constitués d’usagers et de professionnels. Ceux-ci ont rédigé une version préliminaire de recommandations, aujourd’hui soumise à consultation publique.

Différents sujets y sont abordés, notamment :

  • Le passage de l’adolescence à l’âge adulte
  • La participation de l’adulte autiste aux décisions qui le concernent et à la vie sociale
  • Les interventions à mener sur l’environnement de la personne (accompagnement de la famille et des professionnels, aménagement de l’habitat et du cadre de vie)
  • L’accompagnement de la personne et l’évaluation des effets attendus
  • Le parcours de santé (accès aux soins somatiques et psychiatriques et transitions en cas d’hospitalisation)
  • La prévention et la gestion des comportements-problèmes
  • Le vieillissement.

Jusqu’au 31 juillet, cette version préliminaire est donc consultable sur les sites internet de l’ANESM et de la HAS. Les deux institutions appellent tous les acteurs impliqués dans l’accompagnement et le suivi des adultes autistes à donner leur avis : associations accompagnant des adultes autistes, associations de professionnels, établissements de santé, établissements et services médico-sociaux, structures de professionnels libéraux, sociétés savantes, institutions publiques, agences sanitaires, syndicats, industriels…

Un seul avis par organisme, association ou institution est attendu et sera pris en compte. Les particuliers ne peuvent pas répondre à titre individuel et sont donc invités à se rapprocher de leurs organisations associatives ou professionnelles, indiquent l’ANESM et la HAS.

Les avis seront rassemblés et communiqués, de façon anonyme, aux groupes de travail chargés de l’élaboration des recommandations, puis publiés sur les sites de l’ANESM et de la HAS. Ils serviront à enrichir et à finaliser ces recommandations.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum