La carrière des enseignants sera mieux rémunérée

Rémunération

Revalorisation des traitements, réorganisation des échelons, faculté d’accélération du parcours… : l’État consacrera un milliard d’euros sur trois ans pour améliorer la rémunération des enseignants.

L’État débloquera un milliard d’euros jusqu’en 2020 pour améliorer la rémunération des enseignants*. Cette somme, dont la moitié figurera dans le projet de loi de finances pour 2017, a été provisionnée dans le cadre du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations » (PPCR) de la fonction publique, que près de 70 % des organisations syndicales ont approuvé. Jusqu’en 2020, tous les échelons de la carrière enseignante seront donc progressivement revalorisés, ce qui entraînera une augmentation de leur rémunération de base.

Cette décision s’ajoute à la revalorisation des sept premières années de carrière prévue en 2010 et en 2012. Elle aura pour effet, non seulement, d’augmenter le montant global perçu par un enseignant au cours de toutes ses années d’exercice, mais aussi de majorer sa pension de retraite. Le gouvernement souhaite ainsi revaloriser les métiers de l’enseignement.

Par exemple, à partir de 2020, un enseignant certifié, au déroulement de carrière complet en classe normale et hors-classe, gagnera au total 23 000 euros supplémentaires sur l’ensemble de sa carrière. Un professeur des écoles pourra terminer hors échelle A, avec une rémunération de base comprise entre 50 000 euros et 54 600 euros bruts par an, et gagnera ainsi au total entre 45 000 euros et 60 000 euros bruts de plus.

Grâce au rééquilibrage progressif, qui conduira à transformer une partie des primes en points d’indice, allié à une revalorisation de la rémunération de base (en milieu et fin de carrière), les enseignants du public et du privé bénéficieront aussi d’une retraite plus favorable.

Par ailleurs, la carrière des quelque 820 000 enseignants, aujourd’hui peu compréhensible et trop administrative, sera désormais mieux accompagnée. Tous les échelons de la grille seront revus, et leurs durées seront fixes et connues à l’avance.

Des rendez-vous réguliers (septième, treizième et vingtième année) offriront aux enseignants la possibilité d’accélérer leur carrière dès la classe normale puis d’accéder ensuite à la hors-classe. Un troisième grade, la classe exceptionnelle, est également créé pour reconnaître et valoriser le parcours et l’engagement de la personne au cours de sa carrière.

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a présenté ces nouvelles mesures aux organisations syndicales en juin dernier. Des groupes de travail suivront l’avancée du plan d’action.

Marie Gasnier

 

* Source : Mieux rémunérées, mieux accompagnées, les nouvelles carrières enseignantes

Posté le par Marie Gasnier

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum