Attribution de la NBI aux agents exerçant des fonctions dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Rémunération

La réponse écrite n° 98295 du 3 janvier 2017 précise les modalités d’attribution de la NBI aux fonctionnaires territoriaux exerçant des fonctions dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Le décret n° 2015-1386 du 30 octobre 2015 prévoit un nombre de points au titre de la NBI au bénéfice des fonctionnaires qui exercent dans les écoles ou établissements d’enseignement relevant du réseau d’éducation prioritaire (REP) et ceux qui exercent dans les écoles ou établissements relevant des programmes réseaux d’éducation prioritaire renforcé (REP+). La distinction de rémunération pour les personnels de l’Éducation nationale entre les fonctionnaires qui exercent en REP et ceux qui exercent en REP + a été effectuée par la création d’un régime indemnitaire spécifique (décret n° 2015-1087 du 28 août 2015). L’indemnité de sujétions créée par le décret précité peut être octroyée aux cadres d’emplois territoriaux qui ont pour équivalence les corps de ce ministère. Ainsi les agents du cadre d’emplois des adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement qui ont pour référence les agents du corps des adjoints techniques des établissements d’enseignement de l’Éducation nationale peuvent bénéficier de cette indemnité de sujétions s’ils remplissent les conditions d’affectation. Il appartient à l’employeur territorial de prendre une délibération s’il souhaite mettre en place l’indemnité de sujétions.

 

Texte de référence : Question écrite AN n° 98295, Réponse publiée au JO le 3 janvier 2017

L'analyse des spécialistes

  • Un maire peut-il légalement refuser l'autorisation d’inhumation ? Funéraire

    Un maire peut-il légalement refuser l’autorisation d’inhumation ?

    09/01/17
    Par un arrêt Commune de Mantes-la-Jolie rendu le 16 décembre 2016 (req. n° 403738), le Conseil d’État, saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité de l’article L. 2223-3 du Code général des collectivités territoriales – ci-après « CGCT » –, a rappelé les conditions dans lesquelles un maire peut légalement refuser une inhumation sur le territoire de sa commune en cas de risque de trouble à l’ordre public.
  • Sécurité dans les ERP : le pouvoir du maire de fermer un établissement recevant du public Sécurité

    Sécurité dans les ERP : le pouvoir du maire de fermer un établissement recevant du public

    03/01/17
    Par un arrêt rendu le 6 décembre 2016, la Cour administrative d’appel de Bordeaux a jugé légal l'arrêté du maire de la commune d'Urepel en date du 2 octobre 2013 prononçant la fermeture administrative d'un fonds de commerce de café-restaurant en raison de divers manquements aux règles de sécurité applicables aux établissements recevant du public, ci-après « ERP ».
  • Restriction de l'exercice du droit de grève dans les services publics Dialogue social

    Restriction de l’exercice du droit de grève dans les services publics

    07/12/16
    Le droit de grève étant un droit inscrit dans le préambule de la Constitution de 1958 c’est naturellement que l’article 10 de la loi du 13 juillet 1983 pose le principe selon lequel les fonctionnaires exercent leur droit de grève dans le cadre des lois qui le réglementent.
  • Tous les articles juridiques