Tempête Xynthia : nouvelle enquête publique pour le plan de prévention des risques de La Faute-sur-Mer

Urbanisme

Le plan de prévention des risques d’inondation de La Faute-sur-Mer (Vendée), où 29 personnes avaient péri lors du passage de la tempête Xynthia en février 2010, fera l’objet d’une nouvelle enquête publique du 23 janvier au 3 mars, a indiqué vendredi 13 janvier la municipalité.

La station balnéaire n’est plus dotée depuis près de deux ans de plan de prévention, le tribunal administratif de Nantes ayant annulé le 29 janvier 2015 celui qui avait été approuvé deux ans et demi plus tôt par la préfecture de la Vendée.

Le public est invité à prendre connaissance du dossier préalable à l’approbation du nouveau plan de prévention des risques naturels prévisibles littoraux de La Faute-sur-Mer et pourra formuler des observations, propositions et contre-propositions. Ce dossier contient notamment une carte des zones constructibles, constructibles sous conditions ou inconstructibles, selon un avis de la préfecture diffusé par la municipalité.

À l’issue de cette enquête, une commission rendra un rapport. Le nouveau plan de prévention, éventuellement modifié, sera approuvé par arrêté préfectoral.

Il y a près de sept ans, fin février 2010, la tempête Xynthia avait causé la mort de 47 personnes en France, dont 29 sur la seule commune de La Faute-sur-Mer.

L’ancien maire de la station balnéaire, René Marratier, avait été condamné le 4 avril 2016 par la Cour d’appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis pour « homicides involontaires ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum