Un schéma de développement pour la petite enfance, pour quoi faire ?

Après l’élaboration d’un diagnostic partagé, vient l’étape de la construction de la politique d’accueil du jeune enfant. La définition du schéma de développement de cette politique et son évaluation doit être partagée avec les acteurs locaux. L’évaluation doit être envisagée comme un outil de pilotage de votre projet.

Qu'est-ce qu'un schéma de développement ?

Un schéma de développement répond à la question : « sur quoi agir prioritairement ? », sachant que les moyens sont limités et que les besoins sont infinis. C'est un enchaînement d'actions, définies en fonction des priorités hiérarchisées dans le temps, visant à produire du changement. Ainsi, on entend par schéma de développement un ensemble de principes, d'objectifs et d'actions qui, espacés dans le temps, vont contribuer à améliorer, d'un point de vue éducatif et social, la situation des enfants et des familles dans leurs différents temps de vie. Ce n'est donc pas un simple inventaire d'actions à mettre en œuvre. Autrement dit, un schéma de développement permet de décrire la stratégie que l'on souhaite mener pour atteindre les objectifs que l'on s'est fixés suite au diagnostic des services existants et des besoins.

Les qualités d'un schéma de développement

Le cadre du schéma se définit comme suit :

  • stratégique, puisque c'est un enchaînement d'actions qui produit du changement ;

  • opérationnel : il doit être concret. À travers l'élaboration de fiches actions, il définit les constats qui justifient l'action. Il décrit les objectifs à atteindre, les étapes de mise en œuvre, le budget de l'action, les partenaires à associer, le calendrier et les conditions de réussite ;

  • évolutif, puisqu'il s'inscrit dans le temps (souvent cinq ans) et doit évoluer au fur et à mesure du contexte. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire d'anticiper, en évaluant la mise en place des actions et leurs impacts à mi-parcours, sans attendre le bilan du schéma de développement.

Les étapes d'un schéma de développement

Après avoir construit le diagnostic, il est nécessaire de continuer la démarche participative en associant acteurs et partenaires locaux, pour construire de manière partagée le programme d'actions, échelonné dans le temps :

  • Étape 1 : reprendre le diagnostic, faire une synthèse des constats et des mises en perspectives, pour en ressortir des axes de développement ;

  • Étape 2 : travailler les axes de développement, en lien avec les priorités politiques ;

  • Étape 3 : par axe de développement,...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.