Guide pratique du CCAS et du CIAS

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Guide pratique du CCAS et du CIAS

Renforcer au quotidien votre action sociale de proximité avec les aides légales et facultatives, l'analyse des besoins sociaux et des évolutions locales

Nous vous recommandons

Centre communal et intercommunal d'action sociale

Centre communal et intercommunal d'action sociale

Faire une recherche dans cette publication :

L'action en faveur des personnes en difficulté

Confronté à une grande précarité, l’ensemble des partenaires privés et publics œuvre pour faire face à l’urgence sociale. La loi n° 98-657 du 29 juillet 1998 de lutte contre l’exclusion et la loi n° 94-624 du 21 juillet 1994 sur l’élaboration de plans d’hébergements d’urgence des personnes sans abri témoignent de la volonté de l’État de mobiliser tous les acteurs et partenaires sociaux. Quels sont les dispositifs d’action d’urgence hormis les centres d’hébergement d’urgence ? Qu’est-ce que le Plan grand froid ?

Le CCAS est-il coordinateur des politiques sociales de terrain ? Les CCAS/CIAS jouent un rôle d’accompagnement visant une insertion. Qu’appelle-t-on le puzzle de l’urgence ? L’insertion passe par le logement. Quels sont les enjeux des politiques de logement ? Quelles sont les missions du CCAS en matière de logement ? Le programme d’intérêt général (PIG) et le rôle d’interface des CCAS sont-il des outils en matière d’insertion ? Qu’est-ce qu’un bail glissant ?

Les CCAS/CIAS sont les porteurs privilégiés d’une démarche PARADS (Pôles d’accueil en réseau pour l’accès aux droits sociaux) visant à améliorer l’accès aux droits sociaux. Les principes fondamentaux des PARADS sont ici détaillés.

1 - L'accueil d'urgence

Les CCAS/CIAS confrontés à la grande précarité

L'aide sociale facultative mise en œuvre par les CCAS/CIAS se décline suivant l'histoire, la culture et les besoins de chaque ville. Il en est une, qui, depuis quelques années, émerge, devient prégnante et, au fil des jours, s'infiltre dans nos missions, nos actions, pour devenir si présente, obligatoire et nécessaire, que de facultative elle n'a plus que le terme ! Il s'agit de l'accueil d'urgence des SDF et des personnes en difficulté.

Selon l'INSEE, il y aurait en France 133 000 personnes sans domicile fixe. Parmi ces personnes, 33 000 d'entre elles seraient sans abri ou hébergées en centres d'urgence, 66 000 sont hébergées dans des établissements sociaux et 34 000 vivent dans des logements temporaires. La crise du logement concerne également de nombreuses familles. Ce sont les personnes ayant de mauvaises conditions de logement, habitant dans des logements insalubres avec absence de chauffage, de sanitaire, par exemple. Cela concernerait 2,9 millions de personnes soit 1,1 million de ménages.

Hommes, femmes, ils connaissent le cercle infernal de l'exclusion, alimenté par le contexte de l'emploi, du logement, de la solitude familiale, s'y trouvent petit à petit enfermés et projetés dans l'isolement le plus total et le monde de la rue.

Confrontés...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.