Evaluation et qualité en établissement social et médico-social

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Evaluation et qualité en établissement social et médico-social

Anticiper les évaluations et s'inscrire dans une amélioration continue de la qualité

Nous vous recommandons

Évaluation et qualité

Évaluation et qualité

Le rôle des membres de la direction dans le management de la qualité et l'évaluation

L'amélioration de la qualité de vie est devenue une priorité les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Qu'ont apporté les conventions tripartites en matière de qualité ? Comment le métier d'infirmier en EHPAD a-t-il évolué ? Comment la nécessité d'un cadre infirmier référent qualité dans les EHPAD s'est-elle imposée ? Quelle place occupe-t-il actuellement dans les EHPAD ? Quels problèmes rencontre-t-il ? Quelles sont les fonctions principales de l'IDE cadre référent qualité ? Quelles sont ses missions ? Quel rôle joue-t-il ? Quelles compétences doit-il avoir ? Quelles sont les clés de la réussite dans une fonction d'IDE cadre référent qualité ?

Une nouvelle fonction est aussi en émergence : directeur adjoint en charge de la qualité (surtout dans les établissements de taille importante). Une présentation de leur périmètre d’intervention et une stratégie d’action est développée à travers des fiches.

1 - Un cadre référent qualité pour les EHPAD

Les EHPAD et la qualité

La transformation en EHPAD des établissements accueillant des personnes âgées a été assortie d'une réflexion sur l'amélioration de la qualité de vie des résidents : qualité d'accueil, qualité de vie quotidienne, qualité de communication avec les personnes âgées et avec leurs familles, et qualité des soins.

Le personnel doit être un des acteurs du changement et s'approprier les nouvelles méthodes de travail et de nouveaux comportements. Les pratiques doivent être évaluées régulièrement et adaptées au fur et à mesure des observations et de l'évolution de la structure.

Les conventions tripartites et la qualité

La réforme de la tarification et la mise en place des conventions tripartites ont permis de doter les établissements :

  • d'une meilleure cohérence budgétaire ;

  • d'une méthode d'évaluation ;

  • de moyens relativement mieux adaptés aux nouvelles exigences de qualité, notamment en matière de personnel :

    • quantitativement, avec :

      • la notion de DOMINIC : personnels de soins (infirmiers, aides-soignants, AMP, personnel de nuit qualifié, médecin coordinateur...) ;

      • les notions de prise en charge de la dépendance, de prévention de la dépendance et de maintien de l'autonomie (ASH en nombre suffisant,...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.