Direction et Gestion d'un établissement social et médico-social

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Direction et Gestion d'un établissement social et médico-social

Assurer une prise en charge individualisée de qualité des enfants ou des handicapés.

Nous vous recommandons

Accueil des personnes âgées en établissement

Accueil des personnes âgées en établissement

Définition et concept de la maltraitance

La prévention de la maltraitance est aujourd’hui un enjeu majeur pour les établissements sociaux et médico-sociaux. Mais comment définir la maltraitance ? Comment distinguer les différentes formes de violences et de négligences constitutives d’actes de maltraitance ? Que recouvre la notion de maltraitance institutionnelle ? Comment déterminer le niveau de gravité d’un acte ou d’un comportement ?

Quel est le dispositif législatif et réglementaire de lutte contre la maltraitance ? Quelles sont les incidences de la loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale et les dispositifs prévus pour prévenir les risques de maltraitance dans le domaine social et médico-social ? Comment la mise en place d’un numéro de signalement (3977) en 2008 va-t-elle aussi dans le sens de la lutte contre la maltraitance ?

Le signalement d’un acte de maltraitance est une obligation de tout citoyen, engageant sa responsabilité pénale :

  • quelle est la procédure de signalement de faits de maltraitance ?

  • quid de la protection des personnes qui signalent ?

Un modèle de fiche d’alerte ou de suspicion de maltraitance est proposé.

Un enjeu majeur

La prévention des maltraitances est devenue un enjeu majeur pour les institutions. Cette prise de conscience nouvelle appuyée par les pouvoirs publics incite les établissements à mettre en place des dispositifs de prévention des maltraitances.

Ainsi, trois circulaires de la Direction générale des affaires sociales viennent confirmer les objectifs fixés dans le plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance. La dernière circulaire DGCS/SD2A/2011/282 du 12 juillet 2011 vient, quant à elle, préciser la répartition des compétences sur le sujet entre le préfet et les ARS.

La loi no 2002-2 du 2 janvier 2002 a fixé comme objectif dans son article 8 « de garantir l'exercice effectif des droits et notamment de prévenir tout risque de maltraitance » par un dispositif d'accueil des usagers.

On comprend bien que la seule procédure d'accueil ne suffira pas à garantir les établissements contre ce risque majeur.

C'est pourquoi il faut inciter les établissements sociaux et médico-sociaux à mettre en place tout un dispositif de gestion des risques de maltraitances.

L'obligation de résultat en matière de protection des usagers

L'évolution de la jurisprudence en matière de responsabilité...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Établissement social et médico-social

Assurer une prise en charge individualisée de qualité des enfants ou des handicapés.


Essai 5 jours