Interventions et aides sociales

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Interventions et aides sociales

Maîtriser l'ensemble des dispositifs de l'action sociale : logement, santé, revenus, emploi, insertion professionnelle...

Nous vous recommandons

Interventions sociales et médico-sociales à domicile

Interventions sociales et médico-sociales à domicile

Faire une recherche dans cette publication :

L’orientation vers un établissement d’accueil

Lorsque le handicap est trop lourd, limitant de beaucoup l’autonomie et empêchant la personne de rester chez elle, la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) peut orienter celle-ci vers un établissement spécialisé pour les adultes handicapés.

Quels sont les structures sanitaires et les établissements médico-sociaux concernés et leurs caractéristiques ?

Orientation de la CDAPH

Lorsque le handicap est trop lourd, limitant de beaucoup l’autonomie et empêchant la personne de rester chez elle, la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) peut orienter celle-ci vers un établissement spécialisé.

C’est précisément le degré d’autonomie qui détermine le choix de l’établissement. En effet, l’objectif de cette orientation est que la prise en charge de la personne handicapée soit la meilleure possible, la plus adaptée à son âge et à ses besoins et qu’elle respecte ses désirs. Les structures existantes graduent ainsi l’accompagnement proposé en fonction des soins, de l’accompagnement et des capacités d’autonomie. On trouve dans ces établissements des équipes pluridisciplinaires (personnels médicaux, paramédicaux et éducatifs). Même si l’effort tend à couvrir l’ensemble du territoire en établissements spécialisés, il n’en reste pas moins vrai que la totalité des besoins n’est pas satisfaite.

Les principales catégories de logements et d’hébergements spécialisés pour le handicap, physique ou psychique, sont les suivantes : structures sanitaires et établissements médico-sociaux.

I - Les structures sanitaires

Différentes structures sont particulièrement adaptées aux personnes souffrant d’un handicap, notamment psychique.

L’appartement thérapeutique

Il s’agit d’une unité de soins à visée de réinsertion sociale, mise à disposition des malades psychiques pour une durée limitée. L’appartement thérapeutique est géré par le service hospitalier de secteur et ne peut être considéré comme le domicile du patient.

L’appartement associatif de secteur

Il est en général géré par une association. Le suivi est assuré par l’équipe de secteur. L’appartement est considéré comme le domicile de la personne.

Les appartements associatifs à visée thérapeutique sont des unités de soins en vue de réinsertion sociale mises à la disposition de patients pour des durées limitées et ne nécessitant pas une présence soignante aussi importante que dans les appartements thérapeutiques.

Le patient doit être suffisamment...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.