Interventions et aides sociales

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Interventions et aides sociales

Maîtriser l'ensemble des dispositifs de l'action sociale : logement, santé, revenus, emploi, insertion professionnelle...

Nous vous recommandons

Interventions sociales et médico-sociales à domicile

Interventions sociales et médico-sociales à domicile

Faire une recherche dans cette publication :

Les interventions d’urgence pour l’hébergement des personnes en difficulté

Dans chaque département est mis en place un dispositif de veille chargé d’accueillir les personnes sans abri ou en détresse, de procéder à une première évaluation de leur situation médicale, psychique et sociale et de les orienter vers les structures qu’appelle leur état.

Comment est organisé ce dispositif ? Quel est le rôle du numéro vert d’urgence, le 115 ?

Veille sociale

L’article L. 345-2 du Code de l’action sociale et des familles prévoit que :

dans chaque département est mis en place, sous l’autorité de l’État, un dispositif de veille chargé d’accueillir les personnes sans abri ou en détresse, de procéder à une première évaluation de leur situation médicale, psychique et sociale et de les orienter vers les structures qu’appelle leur état

Organisation

Le SIAO (cf.Chap. 2/1 ) coordonne l’attribution de toutes les places d’hébergement d’urgence. L’opérateur propose à l’État une organisation des attributions d’urgence, définissant pour chaque structure le mode d’accès (115, accueil direct, convention avec les équipes mobiles, accueil de jour, etc.). Le 115 est un numéro national départementalisé d’urgence et d’accueil des personnes sans abri. Il est gratuit et accessible 24 h/24. L’opérateur élabore avec les services locaux de l’État les critères de l’évaluation préalable à la décision d’admission dans les places d’urgence.

Le SIAO régule et contribue à l’observation locale de l’hébergement d’urgence. L’opérateur tient à jour une base de données recensant toutes les prises en charge faisant appel au dispositif d’urgence et intégrant les données recueillies par le 115 et celles non gérées par le 115 (cf. infra). En concertation avec les acteurs de la veille sociale, l’opérateur veille à ce que les personnes en situation très précaire qui ne sollicitent pas l’hébergement d’urgence puissent y accéder. L’opérateur prévient les remises à la rue liées à l’exclusion de structures d’hébergement.

L’opérateur coordonne les acteurs de la veille sociale....

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.