Centre : création de la première centrale d'achats intercollectivités en France

Achats

Les conseils généraux de Loir-et-Cher, d’Eure-et-Loir et du Loiret ont annoncé, vendredi 8 novembre, la création de la première centrale d’achats publics intercollectivités de France pour réaliser plusieurs millions d’euros d’économies sur leurs fournitures.

Sur 300 millions d’euros d’achats réalisés au total chaque année, ces trois départements espèrent un gain de 5 % la première année et de 10 à 15 % en vitesse de croisière, soit jusqu’à 45 millions d’euros par an, ont indiqué leurs représentants lors d’une conférence de presse à Orléans.

« Grâce à cette mutualisation, nous aurons une vraie force de frappe », s’est félicité Maurice Leroy, député UDI et président du conseil général de Loir-et-Cher lors de la présentation du projet. « Jusqu’à présent, nous étions riches. Là, nous devons être plus intelligents et faire mieux avec moins », a-t-il ajouté.

La mutualisation pourra porter en particulier sur le fioul, les granulats, l’informatique, les produits alimentaires, les fournitures de bureau, le parc automobile, a-t-il été détaillé.

La centrale d’achats, baptisée Approlys, doit être opérationnelle d’ici mi-2014. Constituée sous forme de groupement d’intérêt économique, elle sera ouverte à « toutes les autres collectivités », y compris hors de la région Centre, ont souligné ses promoteurs.

Par sa capacité d’achat, cette première centrale d’achats intercollectivités sera la deuxième centrale d’achat publics de France derrière l’Union des groupements d’achats publics (UGAP), centrale d’achat généraliste placée sous la double tutelle des ministères du Budget et de  l’Éducation nationale.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

L'analyse des spécialistes

  • Dispositions transitoires concernant les réunions des organes délibérants des collectivité locales : que dit le projet de loi ? Élus

    Crise sanitaire : prolongement des mesures dérogatoires relatives aux réunions des organes délibérants des collectivités locales

    24/09/20
    Le projet de loi prorogeant le régime transitoire institué à la sortie de l'état d'urgence sanitaire déposé par le gouvernement était initialement muet sur les mesures concernant le fonctionnement des assemblées délibérantes des collectivités et de leurs établissements publics. Le texte de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République1 précise les conditions de tenue des réunions des organes délibérants jusqu'au 1er avril 2021.
  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Tous les articles juridiques