La région Centre crée Centr'Achats, la première centrale d'achat régionale

Achats

La région Centre a annoncé vendredi 21 février la création de la première centrale d’achat territoriale au niveau régional, destinée à réaliser des économies en mutualisant les opérations des acteurs publics en période de restrictions budgétaires, a-t-on appris auprès de l’institution.

Baptisée Centr’Achats, cette centrale d’achat, constituée sous forme associative, devrait être finalisée en avril. Elle sera ouverte aux collectivités de plus de 3 500 habitants sur le territoire régional, ainsi qu’aux lycées, universités, opérateurs de l’Etat en région, comme le CNRS ou Pôle emploi, etc.

Centr’Achats peut compter sur « un potentiel d’un millier d’adhérents représentant au moins 500 millions d’euros d’achats publics », a expliqué le président de la Région Centre François Bonneau (PS) à l’occasion de la présentation de ce nouveau service à Orléans. Selon lui, Centr’Achats devrait fonctionner de façon « complémentaire » avec Approlys, première centrale d’achat interdépartementale française, créée fin 2013 par le Loiret, l’Eure-et-Loir et Loir-et-Cher, et qui propose à peu près le même type de service.

Les marchés mutualisés porteront dès cette année sur l’énergie et les fournitures de bureau, puis sur l’équipement informatique, les télécommunications, les véhicules, la maintenance ou les denrées alimentaires à partir de 2015, et les prix seront négociés en amont par le service achat de la région qui sera mis gratuitement à disposition par l’association.

« L’objectif est de faire des économies, tout en préservant l’accès des entreprises locales aux marchés publics », a ajouté le président. Le conseil régional, qui mutualise déjà ses achats en interne depuis l’an dernier, prévoit une économie de 7 millions d’ici à trois ans sur un total de 130 millions d’euros d’achats.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques