La signature d'un marché emporte application des clauses du CCAP sur les conditions générales de l'entreprise

Achats

La signature de l’acte d’engagement, qui fixe définitivement les conditions juridiques d’exécution des prestations, fait obstacle à l’application d’un autre document présenté par la société et signé par la collectivité.

Dans ces conditions, « et en dépit de la diligence qui s’impose à tout acheteur public », il y a lieu de regarder la collectivité comme ayant signé par erreur et inattention les conditions générales de vente de la société. Faute de consentement valablement donné, ces documents ne peuvent, dans les circonstances de l’espèce, être regardées comme ayant valeur de contrat entre les parties et venant se substituer aux actes d’engagement.

 

Texte de référence : CAA de Marseille, 6e chambre – formation à 3, 12 novembre 2018, n° 17MA02889, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques