François Baroin revoit les aides sociales à la baisse

Aide à domicile

Dans le cadre de la seconde phase de la révision générale des politiques publiques (RGPP), le gouvernement prévoit 150 nouvelles mesures de modernisation de l’État, afin d’« économiser 10 milliards d’euros d’ici à 2013 ». Les dépenses sociales ne sont pas épargnées.

Dans un entretien publié ce jour par le quotidien Les Échos, le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État, François Baroin, annonce une révision à la baisse de plusieurs aides sociales. Les trois premières visées concernent les subventions pour l’emploi des salariés à domicile, pour le logement étudiant, ainsi que l’aide aux personnes handicapées.

Voici le détail des mesures dévoilées par le ministre :

  • « L’aide à domicile fait l’objet de deux avantages, l’un social et l’autre fiscal. Nous allons supprimer l’abattement de 15 points sur les exonérations sociales », a indiqué François Baroin.
  • Parallèlement, la possibilité offerte aux étudiants et à leurs parents de cumuler l’aide personnalisée au logement (APL) et la demi-part par enfant à charge va être supprimée.
  • Concernant l’aide aux personnes handicapées, le ministre confirme que l’allocation aux adultes handicapés (AAH) « sera bien augmentée de 25 %, mais en six ans au lieu de cinq ». L’AAH « sera revalorisée de 3 % l’an prochain, au lieu des 4,5 % prévus », a-t-il précisé.
  • Enfin, François Baroin a déclaré que le nombre d’emplois aidés serait diminué de 400 000 à 340 000 l’an prochain. « Dès cette année, la part de salaire payée par l’État sera ramenée de 90 % à 80 %, ce qui est encore très élevé », a ajouté le ministre du Budget.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum