Danger sur les déductions fiscales des dons faits aux associations

Association

L’APF se dit « très inquiète » d’une éventuelle réduction des déductions fiscales des dons.

L’Association des Paralysés de France (APF) exprime « sa plus grande inquiétude » concernant les propositions d’amendement de plusieurs parlementaires, qui prévoient de réduire les déductions fiscales pour les dons. Comme toutes les autres associations faisant appel à la générosité publique, l’APF « condamne fermement ces propositions d’amendement qui frappe les personnes aidées par les associations et qui fait une assimilation entre déductions des dons et niches fiscales ! » L’association demande donc aux sénateurs de faire barrage à ses propositions.

La réduction des déductions fiscales des dons « provoquerait une diminution du budget de l’association, qui devrait ainsi limiter ses actions envers les personnes en situation de handicap, explique l’APF. Les personnes en situation de handicap et leur famille, largement touchées par la crise, seraient ainsi encore plus démunies ! » L’association, « qui fait déjà face actuellement aux réductions de subventions, ne peut se priver d’une partie de ses donateurs ! »

En outre, « donner à une association ne peut, en aucun cas, s’assimiler à une niche fiscale ! », s’indigne l’APF. Cette action relève « d’un acte citoyen, qui permet d’agir pour la construction d’une société plus juste. » Ainsi, un donateur contribue « à la réalisation de missions d’intérêt général et permet aux associations de défendre les populations les plus précaires de la société », plaide l’APF.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum