X

Versement de l'allocation de retour à l'emploi des agents démissionnaires par les collectivités territoriales

Fonction publique

La réponse ministérielle n° 11451 du 9 janvier 2020 est relative au versement de l’allocation de retour à l’emploi des agents démissionnaires par les collectivités territoriales.

En application de l’article L. 5424-1 du Code du travail, les agents publics sont indemnisés au titre du chômage dans les mêmes conditions que les salariés du secteur privé. Un agent public démissionnaire ne peut en principe pas prétendre aux allocations de chômage, sauf en raison d’un motif légitime. Cependant, à la suite d’une démission qui n’a pas donné lieu à une ouverture de droits à indemnisation, l’allocation d’aide au retour à l’emploi pourra néanmoins être attribuée au demandeur d’emploi, sous certaines conditions. L’assurance chômage, prévoit que le fait d’avoir eu, depuis le départ volontaire, une nouvelle période d’affiliation d’au moins 65 jours ou 455 heures s’achevant par une perte involontaire d’emploi, neutralise les effets de la démission antérieure et permet une ouverture de droits à l’indemnisation du chômage sous réserve que la perte du dernier emploi soit involontaire. Après neutralisation de la démission, si l’intéressé a travaillé pour plusieurs employeurs pendant la période de référence prise en compte pour l’ouverture des droits, il convient d’appliquer les règles de coordination prévues aux articles R. 5424-2 et 3 du Code du travail.

 

Texte de référence : Question écrite n° 11451 de Mme Brigitte Lherbier (Nord – Les Républicains) du 11 juillet 2019, Réponse publiée dans le JO Sénat du 9 janvier 2020

L'analyse des spécialistes

  • Loi « engagement et proximité », le renforcement des pouvoirs de police du maire Élus

    Loi « engagement et proximité », le renforcement des pouvoirs de police du maire

    27/02/20
    La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique consacre un titre III intitulé « renforcer les pouvoirs de police du maire ». Néanmoins, cet accroissement des pouvoirs ne s’accompagne pas de nouveaux moyens pour les rendre effectifs, notamment dans les communes de petites tailles.
  • Loi « économie circulaire » : renforcement du pouvoir des maires et des présidents d’intercommunalité dans la lutte contre les dépôts sauvages Développement durable

    Loi « économie circulaire » : renforcement du pouvoir des maires et des présidents d’intercommunalité dans la lutte contre les dépôts sauvages

    24/02/20
    La loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire consacre un titre cinq intitulé « lutte contre les dépôts sauvages ». Ledit titre renforce le pouvoir des maires et des présidents d'intercommunalité, ainsi que les sanctions pour améliorer la lutte contre les déchets abandonnés.
  • Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales Élus

    Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales

    11/02/20
    La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique consacre un titre II intitulé « simplifier le fonctionnement du conseil municipal ». Ces mesures auront un impact essentiellement dans les communes de petites tailles.
  • Tous les articles juridiques