Hervé Morin défend le projet de «Pentagone français», visé par une enquête

Commande publique
Commande publique

L’ex-ministre de la Défense Hervé Morin, candidat Nouveau centre à la présidentielle, a assuré mercredi qu’il n’avait « jamais eu écho de la moindre infraction au code des marchés publics » dans la mise en œuvre à Paris du « Pentagone français », visée par une enquête judiciaire.

Le Canard Enchaîné avait révélé dans son édition du 7 décembre qu’une information judiciaire pour corruption et trafic d’influence était ouverte depuis février 2011 sur d’éventuelles malversations lors de l’attribution au groupe Bouygues du chantier du futur siège du ministère de la Défense dans le quartier Balard (XVe arrondissement de Paris).

« C’est moi qui ai proposé ce projet au président de la République, c’est lui qui l’a décidé, mais ça n’a pas été son initiative, ça a été la mienne », a déclaré M. Morin, ministre de la Défense jusqu’à fin 2010, en marge de la présentation de ses vœux à la presse. « Je voulais rationaliser l’ensemble des implantations du ministère, je voulais faire des économies sur l’administration centrale, je voulais avoir cette nouvelle organisation où les armées n’étaient pas chacune dans leur chapelle mais où on était tous ensemble », a expliqué le candidat du Nouveau centre.

« Donc le procès qui est fait que ce serait pour faire plaisir à un ami du président de la République (Martin Bouygues, ndlr), c’est un procès infondé dans la mesure où cette initiative vient de ma personne », a assuré M. Morin, précisant qu’il « ne connaît pas » le dirigeant du groupe de BTP. « Je n’ai jamais eu écho de la moindre infraction au code des marchés publics. Alors peut-être qu’il y a une crapule derrière le système mais je n’ai jamais entendu parler de cela », a ajouté M. Morin, qui a demandé à l’hebdomadaire satirique de mettre « sur la table » d’éventuelles preuves de malversation. Le groupe Bouygues réclame 9 millions d’euros au Canard enchaîné, qu’il a assigné en diffamation pour ses articles sur cette affaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2012 Agence France-Presse.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum