Accès aux documents administratifs et réutilisation : le guide de la Cada actualisé

Commande publique

La Commission d’accès au documents administratifs (Cada) a mis en ligne une version enrichie de son guide de l’accès aux documents administratifs et de la réutilisation.

Le guide « vise à les éclairer sur le mode de raisonnement employé par la CADA pour que chacun, et en particulier l’administration, puisse s’approprier les règles assez complexes qui régissent le droit d’accès aux documents administratifs » Il présente de nombreux exemples « avec des liens sur des avis et des conseils qui sont régulièrement réactualisés ». (préambule du guide de l’accès aux documents administratifs et de la réutilisation).

Dans la partie Qui peut avoir accès aux documents administratifs ? les points suivants sont abordés : les documents communicables aux seuls intéressés, le cas des marchés publics et des délégations de service public, les motifs de refus de communication, les conditions de réutilisation des informations publiques, etc.
Un tableau récapitule les documents communicables ou non, dans le cadre de la passation d’un marché public.

Dans sa lettre mensuelle, la Cada fait par ailleurs le point sur la communication des documents administratifs sur support informatique.
De fait  « la définition du document administratif recouvre les documents existant sur support informatique ou pouvant être obtenus par un traitement automatisé d’usage courant. Ainsi, (…) les documents sur support informatique sont des documents administratifs, non seulement lorsqu’ils existent matériellement, mais également lorsqu’ils peuvent être facilement élaborés par l’administration à partir d’un fichier ou d’une application de gestion, c’est-à-dire que le service peut en assurer la production par une simple édition, ou que leur extraction d’un fichier informatique peut s’opérer facilement » (avis 20092258).
Ces documents obtenus entrent dans le cadre de la loi du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public et diverses dispositions d’ordre administratif, social et fiscal. Sont écartés les documents qui demanderaient « des opérations complexes de traitement, de recherche, de synthèse, ou d’analyse » (avis : 20084441).

Valérie Siddahchetty

Les sources Internet :

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8 Élus

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8

    14/10/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde Santé

    Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde

    14/10/19
    Par un arrêt n° 410724 du 26 juillet 2018, le Conseil d'État a rappelé que si l'exercice d'astreintes ne saurait constituer un droit, un agent illégalement privé de ses gardes peut être indemnisé de la perte financière subie, du fait de son exclusion d'un dispositif de garde.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7 Urbanisme

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7

    30/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques