Feu vert du Sénat aux Sociétés d'économie mixte à opération unique

Commande publique

Le Sénat a adopté, mercredi 11 décembre 2013, à l’unanimité une proposition de loi centriste créant des Sociétés d’économie mixte (SEM) à contrat unique, qui seront « mono-contrat » et dont la durée de vie sera limitée à la durée d’application du contrat.

Ces SEM à contrat unique, qui ont reçu le soutien du gouvernement, doivent encore avoir le feu vert de l’Assemblée pour pouvoir entrer en vigueur. « Il ne s’agit nullement de créer un nouveau type de contrat, mais un nouveau type d’entreprise publique locale », a déclaré l’auteur de la proposition de loi, Jean-Léonce Dupont (UDI-UC).

« Les élus aspirent à reprendre en main la gouvernance des services publics à fort enjeu social, comme la gestion de l’eau ou des transports ». Cette SEM contrat le leur permettra, a estimé le sénateur du Calvados.

« Les élus locaux recherchent une optimisation du fonctionnement des services publics, notamment en se réappropriant leur gouvernance, tout en bénéficiant du savoir-faire du secteur privé », a souligné le rapporteur Jacques Mézard (RDSE, à majorité PRG). « La principale  caractéristique de la SEM mixte est l’organisation d’une seule procédure de mise en concurrence, non pas pour l’attribution du contrat à la société, mais pour le choix de la personne privée qui y participera », a-t-il dit.

Avec la SEM à contrat unique, une collectivité territoriale ou un groupement de collectivités territoriales pourra créer une société d’économie mixte avec au moins une personne privée sélectionnée après une mise en concurrence.

Cette société a pour unique objectif la conclusion d’un contrat avec la collectivité territoriale ou le groupement de collectivités territoriales pour permettre une opération de construction de logements ou d’aménagement, la gestion d’un service public, ou toute autre opération d’intérêt général relevant de la compétence de la collectivité territoriale ou du groupement de collectivités territoriales.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

L'analyse des spécialistes

  • Le forfait mobilités durables, un encouragement à prendre le vélo Développement durable

    Le forfait mobilités durables, un encouragement à prendre le vélo

    25/05/20
    Le forfait mobilités durables illustre aujourd'hui l'idée que le vélo est le moyen de transport idéal en cette période de déconfinement progressif. Instauré par la loi d'orientation des mobilités, un décret a fixé ses conditions d'application pour les salariés et un autre a, pour l'instant, étendu ce dispositif aux seuls fonctionnaires d'État.
  • Élus

    Installation et gouvernance des conseils municipaux entièrement renouvelés le 15 mars 2020 lors du 1er tour des élections municipales

    15/05/20
    Les conseillers municipaux, élus le 15 mars dernier, entreront en fonction le 18 mai prochain. Les maires et les adjoints pourront être élus entre le 23 et le 28 mai. Pour autant, en période d'état d'urgence, les règles de réunion des conseils municipaux et les pouvoirs du maire demeurent dérogatoires a minima jusqu'au 10 juillet 2020.
  • Quelle responsabilité pénale pour les maires durant l'état d'urgence sanitaire ? Élus

    Quelle responsabilité pénale pour les maires durant l’état d’urgence sanitaire ?

    13/05/20
    La loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions n'a pas créé une irresponsabilité pénale pour les maires et les membres du gouvernement. Pour autant, elle n'a pas résolu le schisme apparu entre les élus locaux et le gouvernement pendant la gestion de ce déconfinement.
  • Tous les articles juridiques