La mairie de Paris attaque le permis de construire du "Pentagone français"

Commande publique

La mairie de Paris a annoncé mardi 2 avril avoir déposé au tribunal administratif de la capitale un recours pour contester le permis de construire délivré par l’État pour la construction du futur siège du ministère de la Défense à Balard (XVe).

« La ville de Paris a déposé mardi 3 avril un recours contre l’arrêté de modification du PLU et le permis de construire délivré par l’État », a-t-elle annoncé dans un communiqué, confirmant une information du Figaro.fr.

La ville réclame que soit intégrée au « Pentagone à la française » la construction d’un garage d’autobus afin de libérer l’espace actuellement occupé par un garage RATP rue de la Croix Nivert, dans le même arrondissement. Sur ce dernier site, la mairie a prévu la construction de 500 logements dont au moins la moitié de logements sociaux.

Le bras de fer contre le projet de l’État était engagé depuis plusieurs mois. En février le Conseil de Paris avait notamment voté – sans les voix de la droite – contre le projet.

La mairie va même jusqu’à affirmer qu' »au-delà de son impact sur la requalification du site de la Croix Nivert, cette modification du plan local d’urbanisme (PLU) et ce permis de construire comportent de nombreux vices de forme et de fond, dus à la précipitation de l’État à engager l’opération Balard ».

Elle déplore une « absence d’enquête publique prévue par la loi Bouchardeau, absence d’étude d’impact, non respect du SDRIF (schéma directeur de l’Île-de-France) ».

« En dépit des demandes répétées de la ville et des promesses réitérées de l’État, depuis plus d’un an, celui-ci n’a à aucun moment cherché à rendre compatible son projet de Pentagone avec la réalisation de ce garage à bus », a insisté la collectivité, selon laquelle, « le cahier des charges initial du Pentagone le prévoyait ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l'état d'urgence sanitaire ? Élus

    Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l’état d’urgence sanitaire ?

    17/11/20
    Pendant l'état d'urgence sanitaire, comment les membres des organes délibérants des collectivités locales peuvent-ils se réunir ? L'article 6 de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 a défini les conditions de réunion d'un organe délibérant (conseil municipal, comité syndical, conseil communautaire, conseil métropolitain, conseil départemental, conseil régional et conseil territorial) d'une collectivité locale a minima jusqu'au 16 février 2021.
  • Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ? Administration

    Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ?

    12/11/20
    Les établissements recevant du public (ERP) sont en principe fermés pendant la durée du confinement débuté le 30 octobre 2020. Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, complété par le décret n° 2020-1358 du 6 novembre 2020, a néanmoins autorisé l'ouverture de certains ERP.
  • Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ? Droits et obligations

    Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ?

    09/11/20
    Suite à l'effroyable assassinat de Samuel Paty, la circulaire n° MEF l-020-09086 du 2 novembre 2020 a été prise pour renforcer la protection des agents publics face aux attaques dont ils font l'objet dans le cadre de leurs fonctions. Elle précise le champ de protection fonctionnelle de tout agent public.
  • Tous les articles juridiques