Quelles sont les conditions de recevabilité d’un référé contractuel en procédure adaptée ?

Commande publique

Un candidat évincé qui a engagé un référé précontractuel postérieurement à la signature d’un MAPA alors que le pouvoir adjudicateur n’a pas rendu publique son intention de conclure le contrat est recevable à saisir le juge du référé contractuel.

Si le référé contractuel est recevable, le juge rejette la demande au motif que les moyens invoqués ne rentraient pas dans le champ d’application des manquements susceptibles d’être sanctionnés au titre de l’article L551-18 du code de la justice administrative. Seule l’absence des mesures de publicité requises pour sa passation ou  la méconnaissance des modalités de remise en concurrence peuvent conduire à l’annulation du marché. L’entreprise se contentait de contester l’appréciation portée sur la valeur technique de son offre et le non-respect du principe de transparence.

Texte de référence :  Conseil d’État, 23 janvier 2017, req. n° 401400

 

 

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #6 Développement durable

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #6

    16/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • L'essentiel de l'été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer Administration

    L’essentiel de l’été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer

    12/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales Élus

    Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales

    06/09/19
    La campagne comptable, en vue des élections municipales de 2020 dans les communes de plus de 9 000 habitants, a débuté le 1er septembre 2019 et devrait se poursuivre jusqu’à la date du dépôt du compte de campagne du candidat. Le mandataire joue un rôle majeur pour régler les dépenses des candidats durant cette période.
  • Tous les articles juridiques