Paris : 650 commerces de proximité installés ou maintenus grâce à la Ville

Communication
Communication

L’action de la Ville de Paris en faveur de la préservation de la diversité du commerce de proximité a permis depuis 2004 l’installation ou le maintien de 650 commerces, soit 75 000 mètres carrés, s’est-elle félicitée mercredi 3 avril dans un communiqué.

La Ville a lancé en 2004 une opération « unique en France », baptisée « Vital’Quartier », pour lutter contre la disparition du commerce ou la mono-activité de certains quartiers. Une société d’économie mixte, la Semaest, a été chargée d’acheter par voie de préemption ou de gré à gré les locaux commerciaux dans certaines zones, afin d’y réimplanter des commerces de détail, à des loyers compatibles avec leur activité. Huit ans après, « les tendances à la mono-activité et à la disparition des commerces ont été inversées », se félicite la Ville dans un communiqué, à l’occasion de la signature avec la Caisse des dépôts d’un protocole pour pérenniser le dispositif.

Sur le quartier Belleville, où l’objectif était de lutter contre la désertification, le nombre de locaux vacants est par exemple passé de 303 à 180 dans l’intervalle de l’opération. Dans le secteur Beaubourg-Temple, le nombre de grossistes est passé de 733 à 593, soit une baisse de 19 %.

Concernant le Quartier latin, où l’enjeu consistait à préserver et développer la tradition culturelle du quartier, les commerces culturels ont augmenté entre 2007 et 2012 alors qu’ils avaient régressé précédemment. La diminution du nombre de librairies, importante depuis 2000, a été fortement ralentie depuis 2007 (- 1,5 % par an). Le nombre de librairies-maisons d’édition a augmenté depuis 2007 (+ 8,7 %).
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum