Gaz de schiste : les régions réaffirment leur opposition

Développement durable

Dans un communiqué daté du 4 mai dernier, l’Association des régions de France (ARF) annonce avoir fait part de son opposition à l’exploitation des gaz et huiles de schiste, devant la mission d’information sur les hydrocarbures de roche-mère.

C’est Jean-Jack Queyranne, président de la commission développement durable de l’ARF, qui s’est chargé de transmettre le message.

« Le principe de précaution doit pleinement s’appliquer et c’est une loi qui protègera le plus efficacement nos concitoyens contre les risques à attendre d’une exploitation des gaz et des huiles de schiste » a-t-il affirmé face à la mission d’information commandée par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Il a notamment appelé à une révision urgente du Code minier, insistant sur la « consternation » des populations quant aux permis d’exploitation délivrés par le gouvernement en mars 2010 sans aucune communication. Il a donc fait part de l’opposition des présidents des régions de France à l’exploitation de ces hydrocarbures, faisant appel au principe de précaution, et souhaitant que les exploitations futures soient soumises à approbation des collectivités.

« Au-delà des gaz de schiste, la question de la gouvernance environnementale doit être posée très rapidement, l’échelon régional paraissant le plus pertinent ». Jean-Jack Queyranne a exprimé le souhait que les décrets d’application du Grenelle II soient ainsi publiés le plus tôt possible, conclut le communiqué.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum