Gérard Collomb mise sur le végétal à Lyon

Développement durable

Le maire de Lyon Gérard Collomb a annoncé mercredi 15 mai un renforcement des actions de la ville en matière de végétalisation et de développement durable, ainsi que sa candidature au titre de « Capitale verte de l’Europe ».

À l’automne, une consultation en ligne sur le climat auprès des Lyonnais avait recueilli 1 856 contributions qui concernaient en premier lieu la consommation responsable, suivi du tri des déchets, l’agriculture urbaine ou encore les économies d’énergies et la mobilité ; thématiques qui dépassent parfois les compétences strictes de la ville.

« Aujourd’hui, il faut changer de rythme et aller plus fort dans nos engagements » en terme d’environnement, qui sera l’un des enjeux de la campagne pour les prochaines élections municipales, a déclaré devant la presse M. Collomb.

Un plan d’investissements de 100 millions d’euros sur dix ans sera consacré à l’amélioration des performances énergétiques d’équipements municipaux comme la bibliothèque municipale de la Part-Dieu, la Maison de la Danse ou encore l’Hôtel de ville.

Le maire de Lyon a souligné « l’enjeu de la cinquième façade » que constituent les toitures. S’agissant des bâtiments municipaux, c’est un potentiel de « 100 hectares » qui peuvent être végétalisés ou accueillir des panneaux photovoltaïques. La ville souhaite aussi inciter les promoteurs, via le plan local d’urbanisme, à suivre cette voie ou bien à délaisser les constructions en attique, défavorables au nichage des oiseaux.

« La demande des habitants est d’avoir plus de végétalisation », a estimé l’adjoint à l’Environnement, Alain Giordano.

La ville lance un « plan arbres » afin d’atteindre les 100 000 arbres d’ici dix ans, soit près de 2 000 plantations par an contre 1 000 actuellement, ainsi qu’un plan « Nature en ville » pour imaginer des actions innovantes de végétalisation notamment sur la Presqu’île.

Lyon présentera sa candidature au titre de « Capitale verte de l’Europe » 2022 attribué par l’Union européenne. « Ce titre est une reconnaissance comme ville verte en Europe et dans le monde », à l’image de Stockholm ou Copenhague, déjà labellisées, a assuré M. Collomb. Nantes avait reçu cette distinction en 2013.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2019

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum