Martine Aubry défend la candidature de Lille au titre de capitale verte européenne en 2021

Développement durable

La maire PS de Lille, Martine Aubry, a défendu le 28 septembre la candidature de sa ville au titre de « capitale verte européenne » en 2021, louant les initiatives de son équipe municipale pour « promouvoir la transition écologique ».

Mme Aubry a listé trois ambitions à cette candidature : promouvoir une ville « verte et résiliente », « solidaire et circulaire », « apaisée et respirable », lors de sa conférence de presse de rentrée à Lille.

« Nous mesurons à notre échelle tout l’enjeu d’agir plus fortement, alors que la pollution reste élevée, même si la qualité de l’air s’est globalement améliorée sur la métropole depuis 2008 », a-t-elle ajouté, avant d’énumérer les initiatives écologiques de sa ville.

En matière de transport d’abord, en vantant le développement des « alternatives à la voiture » : nouveaux transports collectifs, développement de l’auto-partage et du vélo. Puis en matière d’énergie, en soulignant notamment le soutien à la « rénovation durable des logements ».

Mme Aubry, maire de Lille depuis 2001, a également évoqué son action en matière de gestion des déchets, citant entre autres l’initiative « famille zéro déchet ».

« L’enjeu pour nous dans cette candidature, ce n’est pas de décrocher un prix », mais plutôt « d’impulser une nouvelle dynamique pour changer d’échelle dans nos actions en faveur de la transition écologique », a-t-elle affirmé.

Cette candidature n’est donc pas un « projet insensé », même « si nous savons raisonnablement qu’il est peu probable que nous soyons le lauréat car, jusqu’à présent (…) aucune ville n’a été retenue à sa première candidature », a-t-elle concédé.

Le prix de la « capitale verte » est remis chaque année depuis 2010 par la Commission européenne à une ville du continent de plus de 100 000 habitants qui se distingue pour sa politique durable en matière environnementale, sociale et économique.

Remporté une fois par une ville française – Nantes en 2013 -, il a été décerné à la ville néerlandaise de Nimègue (Nijmegen) pour 2018, à Oslo pour l’an prochain et Lisbonne en 2020.

Lille doit déposer son dossier avant le 18 octobre. Les villes candidates seront ensuite départagées par des spécialistes sur la base de douze indicateurs comme l’adaptation au changement climatique, la biodiversité, la qualité de l’air et la politique des déchets.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum