Plus de 60 000 tonnes de déchets sauvages abandonnés en 2016

Développement durable

Plus de 60 000 tonnes de déchets sauvages ont été abandonnés au bord des routes ou sur les plages de France en 2016, selon des chiffres de l’association « Gestes propres – Vacances Propres » publiés mercredi 21 juin.

Ces 63 000 tonnes de déchets représentent six fois le poids de la tour Eiffel.

Environ les deux tiers sont laissés au bord des routes, près de 20 000 tonnes dans ou près des cours d’eau, et le reste sur les plages ou à la montagne, selon des estimations basées sur les chiffres des départements, des syndicats d’assainissement et associations spécialisées.

Créée en 1971, la campagne « Vacances propres » se transforme cette année en « Gestes propres », pour s’étendre au-delà des zones touristiques et des périodes de vacances, à partir de cet automne et désormais toute l’année, pour les collectivités qui le souhaitent.

« Le constat est sans équivoque : il est urgent d’agir collectivement partout », souligne l’association, qui veut promouvoir trois réflexes : jeter dans la poubelle, mais aussi trier les emballages recyclables et ramasser les déchets abandonnés.

En 2016, 2,2 millions des fameux sacs rayés ont été utilisés et 22 000 tonnes de déchets collectés, selon l’organisme qui a développé de multiples partenariats, notamment avec plus de 1 000 collectivités et l’Association des Maires de France (AMF).

Cet été, « Gestes propres – Vacances Propres » sera pour la 1ere fois sur le Tour de France à la Voile, le festival d’Avignon, Jazz in Marciac…

L’opération de prévention des déchets marins, baptisée « Je navigue, Je trie », sera déployée dans 50 ports de plaisance (neuf de plus qu’en 2016), dont six italiens et deux monégasques.

L’objectif est d’inciter les plaisanciers à adopter le bon comportement à bord (191 000 avaient été sensibilisés en 2016).

« Chaque jour, je fais un geste simple, je ramasse par terre au moins deux déchets que je n’ai pas générés. Nous pouvons tous le faire et ça aidera à sortir des océans des tonnes de déchets qui n’ont rien à y faire », souligne le parrain de la campagne Jean-Michel Cousteau, rappelant que l’essentiel des déchets marins arrivent de la terre.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum