Fonction publique: journée d'action le 15 mai contre l'"austérité salariale"

Dialogue social

Les quelque cinq millions de fonctionnaires de l’Hexagone sont appelés à participer à une journée nationale d’action le 15 mai par sept syndicats notamment pour dénoncer « la politique d’austérité salariale » du gouvernement.

Dans un communiqué publié mardi 8 avril, les syndicats CFDT, CGT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa et FA-FP (Autonomes) « dénoncent une nouvelle fois l’absence de négociations salariales dans la fonction publique et la dégradation de la qualité de l’emploi public ».

« La politique d’austérité salariale à l’égard des agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d’achat », écrivent les syndicats qui réclament depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande un dégel du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires et est resté inchangé depuis 2010.

Pour les syndicats, la reconnaissance du travail des fonctionnaires « ne peut plus attendre ». Ils appellent donc les agents des trois versants de la fonction publique (État, Territoriale et Hospitalière) « à une journée nationale d’action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui  pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail…) ».

Les fonctionnaires craignent de faire les frais du plan d’économies de 50 milliards annoncé par l’exécutif d’ici 2017.

Dans sa déclaration de politique générale mardi, Manuel Valls ne leur a pas fourni de réponse claire à ce stade. Il a indiqué que l’État serait mis à contribution à hauteur de 19 milliards d’euros, l’assurance maladie à 10 milliards d’euros et les collectivités à 10 milliards, restant vague sur les 11 milliards restants.

Dans ce contexte, augmenter le point d’indice paraît toutefois délicat. Selon la Cour des comptes, une augmentation de 1 % de sa valeur représenterait un coût de 1,8 milliard d’euros pour les trois fonctions publiques.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l'état d'urgence sanitaire ? Élus

    Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l’état d’urgence sanitaire ?

    17/11/20
    Pendant l'état d'urgence sanitaire, comment les membres des organes délibérants des collectivités locales peuvent-ils se réunir ? L'article 6 de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 a défini les conditions de réunion d'un organe délibérant (conseil municipal, comité syndical, conseil communautaire, conseil métropolitain, conseil départemental, conseil régional et conseil territorial) d'une collectivité locale a minima jusqu'au 16 février 2021.
  • Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ? Administration

    Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ?

    12/11/20
    Les établissements recevant du public (ERP) sont en principe fermés pendant la durée du confinement débuté le 30 octobre 2020. Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, complété par le décret n° 2020-1358 du 6 novembre 2020, a néanmoins autorisé l'ouverture de certains ERP.
  • Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ? Droits et obligations

    Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ?

    09/11/20
    Suite à l'effroyable assassinat de Samuel Paty, la circulaire n° MEF l-020-09086 du 2 novembre 2020 a été prise pour renforcer la protection des agents publics face aux attaques dont ils font l'objet dans le cadre de leurs fonctions. Elle précise le champ de protection fonctionnelle de tout agent public.
  • Tous les articles juridiques