Une nouvelle campagne de lutte contre les violences faites aux femmes

Droit des femmes

Le secrétariat d’État chargé de la Famille et de la Solidarité lance une nouvelle campagne de lutte contre les violences faites aux femmes qui met en avant les enfants, grands oubliés des violences conjugales.

En visite dans un centre d’hébergement pour rencontrer des mères victimes de violences conjugales, la secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité a annoncé, le 9 septembre à Sénart (Seine-et-Marne), le lancement d’une nouvelle campagne de lutte contre les violences faites aux femmes. Cette fois-ci, Nadine Morano a choisi de mettre en avant les enfants, grands oubliés des violences conjugales. De fait, un nouveau clip a été réalisé pour dénoncer leur impact sur les enfants.

Aux côtés du pédopsychiatre Marcel Rufo, la secrétaire d’État a rappelé que 60 % des enfants témoins de violences présentent des syndromes post-traumatiques. Pour sa part, le professeur Rufo a insisté sur le fait que les enfants témoins de violences conjugales développent une agressivité anormale, un trouble de l’attention et une reproduction de la violence. Le spot sera diffusé sur l’ensemble des chaines hertziennes, à des heures de grande écoute, sur une durée de 15 jours. Il s’adresse aux femmes battues, mais pourrait, également, sensibiliser des pères au devenir de leur enfant.

La lutte contre les violences faites aux femmes, grande cause nationale 2010, a été renforcée par la loi n° 2010-769 du 9 juillet 2010 qui a été adoptée le 29 juin, à l’unanimité. Le texte innove sur quatre points : la création d’une ordonnance permettant aux juges de statuer en urgence, celle d’un délit de harcèlement psychologique, la prise en compte des mariages forcés et la mise en place d’un bracelet électronique permettant de localiser un conjoint violent.

Pour en savoir plus :


Le nouveau spot sur l’impact des violences conjugales sur les enfants

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum