Les services accomplis en qualité de contractuel sont considérés comme des services effectifs

Droits et obligations

Dans un arrêt daté du 23 décembre 2010, le Conseil d’État a considéré qu’en l’absence de « disposition expresse contraire », les services effectifs doivent être regardés comme incluant ceux qui ont été accomplis en qualité de non titulaire, et, de ce fait, doivent être pris en compte pour passer un examen professionnel interne.

Par cet arrêt, le Conseil d’État vient contredire la décision du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), première couronne Île-de-France, qui a rejeté la candidature de Mme A, professeure de danse de jazz, à l’examen professionnel d’accès au cadre d’emploi de professeur territorial d’enseignement artistique. Mme A a exercé de 1995 à 2001 des fonctions d’enseignement artistique en qualité de professeur territorial d’enseignement artistique non titulaire pour un conservatoire municipal, puis de 2001 à 2006, elle a été nommée dans le cadre d’emploi des assistants territoriaux spécialisés d’enseignement artistique, d’abord comme stagiaire, puis comme titulaire en catégorie B. En 2006, elle a posé sa candidature à l’examen professionnel interne d’accès au cadre d’emploi de professeur territorial d’enseignement artistique pour passer en catégorie A.

Le CNFPT a alors estimé que les services que Mme A avait accomplis en qualité de non titulaire ne pouvaient être pris en compte pour justifier des dix années de services effectifs exigés par le décret du 2 septembre 1991 portant statut particulier du cadre d’emplois des professeurs territoriaux d’enseignement artistique et a rejeté sa candidature.

L’arrêt n° 325144 du 23 décembre 2010 infirme ce rejet et maintient qu’« en l’absence de disposition expresse contraire », « les services effectifs (…) doivent être regardés comme incluant ceux qui ont été accomplis en qualité de non-titulaire ».

Texte de référence :

Conseil d’État, 8e et 3e sous-sections réunies, 23 décembre 2010, n° 325144

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques