Préjudice subi et éviction illégale

Droits et obligations

L’arrêt du Conseil d’État du 28 mars 2018, requête n° 398851, est relatif à l’indemnisation du préjudice subi par un agent illégalement évincé.

Les préjudices de toute nature avec lesquels l’illégalité commise par l’administration présente un lien de causalité sont indemnisables. C’est le cas pour l’indemnisation du préjudice subi par un agent illégalement évincé. L’existence du lien de causalité sera recherché au regard des fautes commises par l’agent et de la nature de l’illégalité entachant la sanction. La même sanction ou une sanction emportant les mêmes effets peut aussi légalement être prise en compte par l’administration.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 4e et 1er chambres réunies, 28 mars 2018, n° 398851

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques