Recrutement illégal d'un agent non titulaire comme DGS

Droits et obligations

Dans un arrêt du 22 février 2018, requêtes n° 17BX02310, 17BX02316, la Cour administrative d’appel de Bordeaux précise les modalités de recrutement d’un DGS.

Une commune de moins de 80 000 habitants ne peut légalement recruter un agent qui n’a pas la qualité de fonctionnaire sur l’emploi de DGS. La nomination illégale d’un agent contractuel sur un tel emploi n’a pas pour effet d’exclure ce dernier du champ des dispositions du décret n° 88-145 du 15 février 1988. Par suite, seuls les motifs de licenciement prévus par ce décret peuvent être opposés à cet agent. En conséquence, le motif tiré de « la perte de confiance », qui ne peut être opposé qu’aux titulaires des emplois fonctionnels, ne peut légalement justifier un licenciement.

 

Texte de référence : CAA de Bordeaux, 3e chambre – formation à 3, 22 février 2018, n° 17BX02310, n° 17BX02316, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • L'essentiel de l'été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer Administration

    L’essentiel de l’été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer

    12/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales Élus

    Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales

    06/09/19
    La campagne comptable, en vue des élections municipales de 2020 dans les communes de plus de 9 000 habitants, a débuté le 1er septembre 2019 et devrait se poursuivre jusqu’à la date du dépôt du compte de campagne du candidat. Le mandataire joue un rôle majeur pour régler les dépenses des candidats durant cette période.
  • L'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique Fonction publique

    L’expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique

    05/09/19
    La loi de transformation de la fonction publique prévoit d'expérimenter pendant 5 ans la rupture conventionnelle dans la fonction publique. Inspiré en grande partie du Code du travail, ce nouveau dispositif, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2020, pose de nombreuses questions.
  • Tous les articles juridiques