DNB : un cru 2013 quasi identique à 2012

Éducation

La DEPP a publié une analyse fine des résultats de la session 2013 du Diplôme national du brevet. 796 000 candidats se sont présentés aux épreuves, soit une baisse de 4 000 candidats par rapport à la session 2012.

Répartition des candidats selon les séries

La série générale, essentiellement constituée des élèves de 3e, représente neuf candidats sur dix. La série professionnelle, quant à elle, regroupe principalement des élèves de 3e prépa-pro et de l’enseignement agricole.

Taux de réussite

En 2013, 85 % des candidats au Diplôme national du brevet (DNB) ont réussi l’examen. Sans surprise, les meilleurs résultats sont obtenus par ceux en série générale. Ainsi, 86 % y obtiennent leur diplôme contre 75 % dans la voie pro. En vingt ans, le taux de réussite au DNB a progressé de 12,5 points.

Retard/redoublement

Quand seulement deux candidats sur dix, dans la série générale, accusent un retard dans leur cursus scolaire, c’est le cas pour quasiment huit candidats dans la série professionnelle.

Il est confirmé que les candidats sans retard scolaire réussissent mieux que les autres : 91,3 % des candidats de 15 ans ou moins sont reçus, dont 35 % avec une mention « Très bien » ou « Bien ». C’est dans la série professionnelle que le taux de réussite est moins « contrasté » entre les élèves avec et sans retard scolaire : 13,4 points d’écart contre 31,4 points dans la série générale.

DNB et socle commun

Neuf élèves sur dix se présentant au DNB maîtrisent les compétences du socle exigibles en fin de collège.

Impact de l’origine sociale

Proportionnellement, les enfants issus d’un milieu très favorisé sont quatre fois plus nombreux à se présenter à la série générale qu’à la série professionnelle. Cette dernière connaissent davantage de candidats originaires d’un milieu social défavorisé (55 % contre 33 % dans la série générale).

L’origine sociale marque aussi fortement le succès au brevet : 96 % des enfants issus d’un milieu très favorisé réussissent leur examen alors que 75 % des enfants issus d’un milieu défavorisé obtiennent ce diplôme.

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum