Le niveau des élèves en langues étrangères

Éducation

49 562 élèves de 16 pays ou entités administratives ont participé en mars 2011 à une étude européenne sur les compétences en langue dont les premiers résultats ont été publiés par la Depp en juin dernier.

Cette étude intitulée « Les compétences en langues étrangères des élèves en fin de scolarité obligatoire – Premiers résultats de l’étude européenne sur les compétences en langue 2011 » vise à évaluer les compétences linguistiques des élèves en fin de scolarité obligatoire, sur les deux langues les plus enseignées dans chaque pays participant (en France : l’anglais et l’espagnol). L’évaluation porte sur trois activités langagières :

  • la compréhension de l’oral,
  • la compréhension de l’écrit,
  • l’expression écrite.

Chaque élève est évalué sur deux activités seulement.

Selon la Depp, « les niveaux de compétence des élèves français n’atteignent pas les exigences formulées dans les programmes et dans le socle commun. Ils sont globalement plus bas que ceux de leurs homologues étrangers ». Plus précisément :

  • En compréhension de l’oral, seuls 26 % des élèves maîtrisent au moins le niveau A2 du CECRL (sa maîtrise est exigée pour la validation du socle commun des connaissances à la fin de la scolarité obligatoire) en anglais et 26,7 % en espagnol.
  • En compréhension de l’écrit, ces chiffres sont 22,8 % en anglais et 30,4 % en espagnol.
  • En expression écrite, cela atteint 38,8 % en anglais et 27,1 % en espagnol.

Les principaux enseignements tirés de cette étude

Les filles ont de meilleurs résultats que les garçons en anglais, surtout en expression écrite : elles sont plus nombreuses en B1 et B2 (près de 7 points d’écart avec les garçons). Le constat est identique en espagnol.

Sur l’ensemble des pays, concernant la première langue et selon les activités langagières, 33 % à 46 % des élèves obtiennent les niveaux pré-A1 et A1, et 42 % à 48 % les niveaux B1 et B2. Pour la deuxième langue, la proportion d’élèves est plus forte aux niveaux pré-A1 et A1 (de 54 % à 58 % des élèves) et plus faible aux niveaux élevés (de 24 % à 29 % des élèves en B1 et B2).

L’anglais est la première langue étudiée dans treize pays.

Quels sont les facteurs de réussite en anglais ?

Les auteurs de la note observent que les facteurs qui influencent les scores des élèves en anglais sont principalement :

  • la connaissance de cette langue par les parents,
  • le niveau d’éducation,
  • le milieu social,
  • le fait de visualiser des films (ou des émissions) en anglais (avec ou sans sous-titres) ou de lire en anglais,
  • le fait de juger l’apprentissage de cette langue utile dans les activités de loisirs ou pour le futur,
  • l’usage de l’anglais par les enseignants pendant les cours.

Concernant la France, à peine 12 % des élèves déclarent parler régulièrement anglais à la maison.

En outre, « la France fait partie, avec les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne et la Belgique, des pays où les élèves ont le moins d’échanges avec des amis parlant anglais ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum