Les discriminations à l’école : un constat « préoccupant »

Éducation

Un rapport commandé par le ministère de l’Éducation nationale met en exergue la banalisation des faits, gestes ou paroles discriminants. Les grandes lignes de ce texte ont été publiées dans la presse même si les conclusions ne seront rendues publiques qu’en septembre.

Le constat dressé par le rapport est inquiétant. En effet, les discriminations existent toujours à l’école. Elles semblent même s’aggraver dans plusieurs domaines : handicap, égalité filles-garçons, orientation sexuelle et origine. La détérioration du vivre ensemble, un des piliers de l’éducation publique, risque de mener à des phénomènes d’exclusion et de harcèlement. 

L’Unsa-Éducation en appelle au ministère de l’Éducation nationale pour trouver des solutions à ces discriminations « inacceptables ». Pour cela, l’organisation syndicale réclame des moyens à la hauteur de l’enjeu : la mobilisation de l’ensemble des acteurs du système éducatif et une réponse qui s’inscrive dans la durée. Selon elle, il convient de prendre, au plus vite, quatre décisions :

  1. l’abandon des mesures de suppression de la carte scolaire ;
  2. la refondation d’une véritable formation initiale et continue des personnels ;
  3. le renforcement des équipes de santé scolaire et des assistants sociaux ;
  4. l’arrêt des suppressions massives de postes.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum