Maternelle : Luc Chatel lance un nouveau projet d’«observation» des enfants en difficulté

Éducation

Le ministère de l’Education nationale propose aux enseignants de maternelle des « outils d’observation » afin de déceler d’éventuelles difficultés. Les syndicats n’ont pas tardé à réagir.

En 2010, déjà, le projet ministériel « Aide à l’évaluation des acquis en fin d’école mater­nelle » suscitait l’indignation des parents d’élèves et des syndicats, qui y voyaient une volonté de trier et d’étiqueter les enfants. Dans la circulaire de rentrée 2012, le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, justifie sa démarche par le fait que « les élèves en dif­fi­culté à la fin du CE1 res­tent trop nom­breux et voient leur ave­nir sco­laire com­pro­mis ». Pour pré­ve­nir ces dif­fi­cul­tés, selon lui, c’est « dès le début de la grande sec­tion qu’il faut inter­ve­nir ». Observer les besoins de cha­cun, dès le pre­mier tri­mestre de grande sec­tion serait nécessaire pour « atteindre le niveau de com­pé­tence attendu en fin d’école mater­nelle dans dix domaines clés* ».

Pour le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, Luc Chatel serait « hors sujet ». Il critique notamment le premier projet de l’Education nationale, qui vise à mettre en place des activités de phonologie, jugées « très mécaniques et uniquement inspirées de l’approche médicale », dans un communiqué paru le 29 mars dernier. Ces activités ont été conçues par des médecins, « à partir du programme « Parler » édité chez La Cigale », poursuit le syndicat. « Très clairement, le ministère vend ici une seule manière de faire », peu adaptée « à l’âge des élèves ». Par exemple, ajoute le SNUipp-FSU, « des exercices de renforcement sont proposés dans le premier trimestre de grande section (…) alors qu’ils sont de fin de grande section, voire de début de CP ». La copie de Luc Chatel serait donc, une fois encore, à revoir…

* Liste des dix domaines :

Pour la maîtrise de la langue :

  • Comprendre un texte oralisé et se familiariser avec l’écrit ;
  • Reconnaître à l’oral les mots, les syllabes, les phonèmes (segmenter, discriminer) et connaître les lettres de l’alphabet ;
  • Avoir suffisamment de vocabulaire ;
  • Avoir une conscience syntaxique (qui fait quoi, où, quand, comment ?) ;
  • S’exprimer oralement.

Pour les mathématiques :

  • Le sens des nombres ;
  • L’espace et la géométrie.

Pour les compétences transversales :

  • La motricité fine et les capacités graphiques ;
  • L’attention et la mémoire ;
  • S’organiser dans les tâches, planifier. 
     

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum