Najat Vallaud-Belkacem ouvre les portes du ministère pour un « café des parents »

Éducation

Najat Vallaud-Belkacem a « ouvert les portes du ministère » de l’Éducation lundi soir à des parents d’élèves pour un premier « café des parents », assurant vouloir « reconnaître une place pour les parents à l’école ».

 « J’avais envie solennellement, symboliquement, d’ouvrir les portes du ministère » pour dire aux parents que « leur parole nous intéresse », a expliqué la ministre après avoir accueilli 11 parents d’élèves du primaire et de collège de Paris, de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine, principalement des mères. Pendant plus d’une heure et demie, la ministre a discuté avec des parents qui « venaient d’établissements très différents », avouant s’être aussi « un peu effacée pour les laisser parler entre eux ». « Je crois que beaucoup d’idées ont été échangées aujourd’hui et que chacun va repartir avec plein de projets », a-t-elle estimé.

Étaient invitées les deux mères qui avaient interpellé la ministre à Gennevilliers, le jour de la rentrée des classes, sur les non-remplacements de professeurs. « C’est un rêve pour nous parents, d’être reçus au ministère », a dit l’une d’elle, réclamant également des « solutions à long terme. On en a marre des solutions à court terme ». « Nous allons résoudre ces problèmes de remplacements et d’affectations (d’enseignants). Les choses sont toujours perfectibles », a assuré la ministre. D’autres parents ont été invités à l’initiative de chefs d’établissements, certains pour présenter des dispositifs qui marchent, comme l’a relaté cette mère d’un garçon en CE1 à Paris : « Il y a un temps dans la classe tous les jours pour les parents, de CP au CM2, et ils peuvent y rester une journée ou une demi-journée une fois par an ».

Dès son arrivée rue de Grenelle, Mme Vallaud-Belkacem a affirmé qu’elle ferait de la relation parents-école sa « priorité ». La promotion de la « coéducation » est mentionnée dès l’article 1 de la loi pour la refondation de l’école de juillet 2013. C’est une revendication forte des fédérations de parents d’élèves FCPE et Peep. Le « café des parents » devrait se tenir environ une fois par mois, au ministère ou dans les établissements, avec parfois des thématiques (éducation prioritaire, accueil des élèves handicapés…), a-t-on précisé dans l’entourage de la ministre.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum