Où en est l’école maternelle française ?

Éducation

À l’heure où le ministère semble vouloir redonner de la visibilité à l’école maternelle en relançant la scolarisation précoce à la rentrée 2013, il nous a semblé utile de s’intéresser à la situation de l’école maternelle : sa singularité, ses atouts…

La mission de l’école maternelle est d’abord et avant tout de permettre à tous les enfants, quels que soient leur histoire, leur origine, leur milieu, de devenir élèves, c’est-à-dire d’entrer dans les savoirs et de s’en construire de nouveaux grâce à des pratiques sociales spécifiques à l’école. L’école maternelle est le lieu d’une nouvelle socialisation qui se fait sur des bases intellectuelles et non plus strictement affectives, où le collectif permet une confrontation aux autre, la rencontre de l’altérité sans laquelle aucune émancipation n’est possible. C’est à l’école maternelle que les jeunes élèves s’approprient des habitudes de travail : se poser pour réfléchir, se doter des outils dont ils ont besoin, anticiper les procédures pour répondre à une consigne, finir ce qui est commencé, travailler avec d’autres.

L’exception française

Contrairement à d’autres pays, l’accueil des enfants de moins de 6 ans se fait bien dans une école de plein titre et de plein droit, et la réputation qu’elle a acquise est sans doute liée à des particularités conjuguées, relativement uniques sur le plan mondial :

  • Elle appartient au service public, ce qui garantit une implantation sur l’ensemble du territoire, un même type de fonctionnement dans un réseau unifié d’écoles.
  • Elle est intégrée au système éducatif dont elle est le maillon de base.
  • Elle est laïque et gratuite lorsqu’elle est publique (moins de 15 % d’enfants sont scolarisés dans le privé en maternelle).
  • Depuis la loi de 1989, l’organisation de l’école primaire en cycles pluriannuels, incluant l’école maternelle, a conduit la définition de programmes spécifiques pour l’école maternelle.

Sa fréquentation

Les taux de fréquentation y sont très élevés et c’est là un phénomène tout à fait exceptionnel en Europe. Fréquentent ainsi l’école maternelle :

Il faut toutefois noter que ces moyennes cachent deux phénomènes importants :

  • une très forte disparité régionale ;
  • une qualité d’accueil disparate (en milieu rural, il n’existe pas toujours une école maternelle, les enfants sont seulement accueillis dans des écoles élémentaires à cours multiples en fonction des effectifs).

Ce développement correspond à une demande croissante des familles de tous les milieux économiques et culturels ; l’action éducative de l’école maternelle est considérée par elles comme un atout pour la réussite scolaire. Sans être obligatoire, l’école maternelle est devenue la base du système scolaire.

L’école maternelle a-t-elle encore valeur d’exemple ?

C’est la question que pose Viviane Bouysse, inspectrice générale de l’Éducation nationale dans « L‘école maternelle, un modèle quasi mythique ? ». Pour elle, l’école maternelle s’est banalisée : « Elle s’est généralisée et a perdu pour une grande part son originalité, les institutions de la petite enfance et l’école élémentaire lui ayant beaucoup emprunté, comme elle-même a pu s’approprier certaines de leurs manières de faire. Elle fait l’objet d’analyses divergentes : d’aucuns trouvent qu’elle s’est trop éloignée de sa matrice initiale, d’autres jugent qu’elle n’a pas l’efficacité que l’on pourrait escompter. »

Selon Viviane Bouysse, l’école maternelle doit pouvoir trouver un meilleur équilibre : « Sa finalité propédeutique n’est pas exclusive de modes de fonctionnement adaptés à tous les besoins des jeunes enfants. L’évaluation peut y être plus qualitative et formative que normative, le cursus peut être organisé de manière plus progressive et différenciée. C’est sans doute par une meilleure formation spécifique des enseignants que sa qualité peut en être améliorée. »

Le nouveau gouvernement semble vouloir lui donner de nouvelles couleurs : reste à voir si l’on passera enfin des mots aux actes !

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum