Rythmes scolaires : la municipalité PS de Strasbourg confirme un report à 2014

Éducation

Le maire (PS) de Strasbourg, Roland Ries, a annoncé jeudi qu’il allait repousser à la rentrée 2014 l’instauration de la semaine de quatre jours et demi dans les écoles de sa ville.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

Pour la mise en œuvre de cette réforme, les consultations effectuées ont montré une « très large demande pour qu’on choisisse la rentrée 2014 et qu’on poursuive le dialogue » d’ici là, a-t-il déclaré dans un entretien à l’AFP. « Mon sentiment est que, globalement, il y a un accord sur le passage de quatre jours à quatre jours et demi, mais que trop d’interrogations restaient aujourd’hui ouvertes, et trop de différences d’approche restaient en suspens », a-t-il ajouté.

Roland Ries avait déjà laissé entendre, il y a quelques semaines, préférer se donner du temps pour appliquer la réforme et ne pas la mettre en œuvre « dans la précipitation ». Les études scientifiques plaident en faveur d’une semaine de quatre jours et demi, a-t-il relevé. « Notre référence commune doit être l’intérêt des enfants, à nous de le préserver le plus possible et de s’adapter au rythme de vie des enfants ». D’ici la rentrée 2014, les questions qui sont en suspens seront abordées « calmement et sereinement », pour savoir notamment s’il faut rallonger la pause de midi ou au contraire proposer davantage d’accueil périscolaire en fin de journée, a souligné le maire de Strasbourg, relevant que les opinions étaient « très divergentes » à ce sujet. L’autre question sera de trancher s’il faut préférer une demi-journée d’école le mercredi ou le samedi matin. Elle sera approfondie, a-t-il souligné, précisant avoir « le sentiment qu’il y avait une assez large majorité en faveur du mercredi ».

Ne pas mettre en œuvre la réforme dès 2013 privera Strasbourg des aides prévues à cet effet, « mais en même temps on n’aura pas les dépenses supplémentaires cette année », a-t-il dit. La réforme entraînera un surcoût évalué entre 1,5 et 6 millions d’euros selon les scénarios, a souligné M. Ries.

Les hésitations des collectivités quant à une application dès 2013 ou en 2014 de cette réforme traduisent le caractère controversé du projet du ministre de l’Éducation, Vincent Peillon. Le report annoncé par le maire de Strasbourg intervient après des annonces similaires à Dunkerque, Lille, Lyon et Amiens.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Pour en savoir plus :

Livre blanc

Réformer les rythmes scolaires pour la rentrée 2013

Téléchargez

Le programme de François Hollande annonçait la modification des rythmes scolaires. Cette annonce a été reprise par Vincent Peillon, nouveau ministre de l’Éducation, lors de son installation. Ainsi une consultation pour refonder l’école a été mise en place affirmant la volonté de modifier le système dès la rentrée 2013.

Le rapport de cette refondation, présenté le 9 octobre 2012 à la Sorbonne, appréhende les rythmes de l’enfant comme outils de changement : les groupes de travail de la refondation de l’école réunis entre juillet et octobre 2012 préfigurent une loi d’orientation pluriannuelle sur l’école. Des mesures ont été prises dès la rentrée scolaire 2012 : application du principe des petites vacances à deux semaines pour la Toussaint et mise à niveau du calendrier scolaire pour récupérer les deux jours sur l’année scolaire.

Téléchargez gratuitement la fiche « Réformer les rythmes scolaires pour la rentrée 2013 » : après un historique du processus, elle exposera les enjeux de la réforme des rythmes scolaires qui fait partie des thèmes au cœur de la concertation pour la refondation de l’école.

Cette fiche extraite du service documentaire L’action éducative en pratique vous est offerte par les Éditions Weka.

 

En cas de difficultés pour télécharger, cette fiche n’hésitez pas à nous envoyer un email à question@weka.fr.


Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :  

Weka formation

Conduire la réforme des rythmes scolaires dans sa commune : quels projets pour quels financements ?


Objectifs :

Sciences-Po Lille et WEKA Formation vous proposent ce cycle de formation afin de vous accompagner dans la réorganisation de votre politique périscolaire et vous aider à mettre en place des solutions concrètes et adaptées à votre territoire.

3 modules de formation à la carte ou en format cycle afin de :

  • Décrypter les enjeux de la réforme des rythmes scolaires pour sa commune
  • Construire ou rénover le projet périscolaire municipal
  • Gérer le partenariat local dans un temps contraint
  • Développer une offre éducative dans un environnement financier dégradé

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum