Suicides d’enseignants dans l’académie d’Orléans-Tours : les syndicats interpellent le ministre

Éducation

Les syndicats d’enseignants ont adressé mardi une lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon pour dénoncer « des conditions de travail dégradées » qui ont conduit selon eux à deux suicides de professeurs de lycées professionnels de l’académie d’Orléans-Tours entre octobre et décembre 2013.

Durant cette période, un troisième professeur a aussi tenté de mettre fin à ses jours, ont annoncé mercredi les organisations professionnelles. « Ces suicides révèlent une situation de souffrance au travail consécutive à des conditions de travail dégradées par les réformes successives et la réduction des dépenses publiques relayées localement par des procédés de management délétères », expliquent-elles dans leur courrier daté du 7 janvier. « Nous savons que l’administration a été informée de la mise en danger des personnels sans que des mesures suffisantes aient été prises pour protéger leur santé », ont précisé les syndicats (CGT, SE-Unsa, Snetaa, Sgen-CFDT et FSU), lors d’un point presse, mercredi à Orléans.

Le premier suicide a eu lieu en octobre à Chinon (Indre-et-Loire), où une enseignante en biotechnologie au lycée professionnel a mis fin à ses jours. Giflée en plein cours par un parent à la suite d’une sanction contre un élève, elle était en arrêt maladie au moment du drame. Le second suicide s’est produit à Gien (Loiret), où une enseignante de lettres et d’histoire, mère de trois enfants, est décédée. Le troisième cas a eu lieu à Dreux, début décembre, mais la victime, âgée de 62 ans, elle aussi enseignante d’histoire et de lettres, a cette fois pu être sauvée. Nommée à 400 km de son domicile, elle exerçait son métier face à des classes difficiles et a très mal vécu que des élèves qui l’avaient filmée en cours ne soient pas à ses yeux suffisamment sanctionnés en conseil de discipline.

Outre les conditions de travail, les syndicats ont déploré « un manque de soutien des personnels ». Au rectorat, on assure que les dossiers « ne sont pas pris à la légère », mais on écarte cette hypothèse pour l’affaire de Gien, où le suicide serait motivé « par des considérations d’ordre personnel ». À Chinon, un audit a été mené et le rapport est attendu sous peu tandis qu’à Dreux, l’analyse est en cours.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :  

Weka formation

Maîtriser votre stress


Objectifs :

Comprendre son stress et acquérir les méthodes pour le maîtriser

  • Comprendre les mécanismes du stress afin de mieux gérer le stress dans sa pratique professionnelle quotidienne
  • Apprendre à repérer les signes précurseurs du stress
  • Savoir prévenir les situations de stress
  • Développer des ressources et des techniques pour faire face et mieux gérer le stress

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum