Quand des maires et des conseillers municipaux jettent l’éponge

Élus

Entre inflation de textes, baisse des moyens et défiance envers l’autorité, les maires et les conseillers municipaux, notamment des territoires ruraux, ont un sentiment d’impuissance qui peut parfois les mener à jeter l’éponge.

La situation de Marvejols en Lozère, 5 000 habitants et 14 millions de dette, dont le maire s’est suicidé il y a six mois, et dont le nouvel édile a démissionné deux mois plus tard, reste « exceptionnelle », selon les responsables associatifs interrogés par l’AFP.

Mais, si l’Association des Maires de France (AMF) ne recense pas les démissions – ce qui rend toute comparaison difficile -, certaines de ses antennes départementales affirment observer ces derniers mois une recrudescence de départs, élus de majorité et d’opposition confondus.

Ainsi dans le département du Nord, plus de la moitié des 650 communes ont connu des démissions de conseillers municipaux depuis mars 2014, explique Olivier Rinder, directeur de l’association des maires du Nord. « Il y a quelques départs d’élus qui ont abandonné en raison de la complexité de la tâche », explique-t-il, et certains maires ou adjoints qui n’avaient « pas mesuré la difficulté du rôle ».

Il souligne que les démissions surviennent souvent dans des petites communes, et que le changement du mode de scrutin dans les communes de moins de 3 500 habitants, élargissant la représentation, a pu jouer. « Dans ma commune de 2 400 habitants, les têtes de liste de l’opposition sont parties six mois après l’élection », relève-t-il.

Thomas Bordonali, directeur de l’Union des maires de l’Oise, fait aussi état d’un afflux de démissions, trois maires et une quarantaine d’adjoints sur les 692 communes du département.

Plus la ville est petite, plus c’est difficile

« Il y a une multiplicité de réformes depuis deux ans, les maires sont submergés d’infos et n’arrivent pas à faire face », explique-t-il à l’AFP. Bien sûr, il y aussi les dissensions dans les équipes, comme celle qui a entraîné la démission de plusieurs élus d’Ermenonville, petite commune picarde d’un millier d’habitants.

Dans le petit village vosgien de Martinvelle, 130 habitants, Bernadette Dispot a rendu son écharpe en décembre. Pourtant c’était son deuxième mandat. « La charge est lourde mais supportable quand cela se passe bien au conseil », raconte-t-elle à l’AFP. En cause, des bisbilles devenus insupportables au sein du conseil municipal, débouchant sur une démission qui l’a « soulagée ». Cette retraitée de 72 ans raconte aussi l’isolement d’une équipe municipale de village. « L’avantage dans les plus grosses communes, c’est qu’il y a une équipe technique, les travaux sont mieux faits », explique-t-elle.

D’après Vosges Matin, sept maires et 43 adjoints ont quitté leurs fonctions dans le département. Dans le Gard, la Gazette de communes cite le chiffre de 400 démissions communiqué par la préfecture un an après les municipales.

Pour le maire PS d’Issoudun (Indre), André Laignel, premier-vice président de l’AMF, les « raisons personnelles ou professionnelles » avancées parfois pour les démissions peuvent cacher un ras-le-bol car « les élus ne veulent pas dire qu’ils baissent les bras ». Contraintes administratives, inflation de textes, baisse des dotations… M. Laignel fait remonter le début du malaise à 2010 et à la réforme de la taxe professionnelle.

Entamée en 2014, la baisse des dotations aux collectivités doit représenter 3,67 milliards d’euros par an d’ici 2017, dont 2 milliards pour les communes et les intercommunalités.

« Vous avez une pression et vous n’avez plus les moyens d’agir », résume de son côté Stéphane Beaudet, maire (LR) de Courcouronnes (Essonne) et président des maires d’Île-de-France. Et paradoxalement explique-t-il « plus la ville est petite, plus c’est difficile ». « Et puis, ajoute de son côté M. Laignel, les gens ne se rendent pas compte qu’être élu local ce n’est pas que serrer des mains au marché ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum